Adjamé–Liberté,  Mairie et District fuient la réhabilitation du rond-point

Avec les pluies diluviennes qui s’abattent sur le district d’Abidjan, la circulation au rond-point dégradé de   liberté dans la commune d’Adjamé est un véritable calvaire pour les usagers. Sa réhabilitation est vivement attendue. Le rond point de liberté se dégrade davantage au fil des jours dans cette saison de pluie, comme constaté le jeudi 2 juin par l’équipe de politikafrique.info.

Gros nids de poule et trous sont remplis  de flaques d’eau. Difficile pour les automobilistes de circuler. Avec ces fortes pluies, les usagers crient au désarroi.

« Il faut refaire le rond point, car la dégradation avancée de la route crée des embouteillages à n’en point finir dans cette saison de pluie. On passe des heures dans l’embouteillage, c’est un manque à gagner pour nous les chauffeurs », déplore  Bakary Diomandé, chauffeur  de minicar, communément appelé « gbaka », à politikafrique.info.

Hamed Koné, un autre conducteur de gbaka de la ligne liberté-Abobo s’engouffre dans la brèche.  « La dégradation avancée du rond-point abîme nos voitures, je suis obligé d’aller régulièrement au garage. Avec ces nids de poule à n’en point finir, surtout actuellement avec la saison de pluie c’est une galère que nous vivons », dépeint-il.

Quant à Yolande Kouakou, riveraine dans le quartier que nous accostons en face du restaurant « La liberté »,  elle s’offusque de l’inaction de la mairie quant à la réhabilitation de la voie. « Le rond point se dégrade de jour en jour aux sus et aux vues de tout le monde. Que fait la mairie pour la réhabilitation ? Rien. Nous sommes livrés à nous-mêmes. Pendant la saison des pluies, il est difficile d’avoir un taxi qui accepte de venir ici. C’est vraiment pénible », renchérit la jeune dame.

A en croire Fodé Konaté, le président du syndic de la Tour Sirocco, la cité en face du rond-point de la Liberté, les riverains ont déjà eu à rencontrer la mairie pour se plaindre de l’état de dégradation avancée de la route et demander également sa réhabilitation.

« Nous avons rencontré la mairie, les responsables disent que ce n’est pas de leur ressort. Mais, nous n’avons pas rencontré le district. Bien que ce soit un grand carrefour pour la Côte d’Ivoire, où a eu lieu le lancement national des opérations de salubrité en présence des autorités, tout le monde voit », relate le vieux.

La mairie et le district, qui des deux est responsable de la réhabilitation  du rond point?
Approchée, une source anonyme de la mairie d’Adjamé fait savoir que la réhabilitation du rond point n’est pas du ressort de la municipalité. « C’est l’Etat de Côte d’Ivoire qui s’occupe des grandes artères. Cela fait trois fois que cette voie a été réhabilitée », confie notre source. Précisant que « la dégradation avancée du fait de l’absence de canalisation dans les environs du rond point » est la cause de cette dégradation. Le service communication, qui n’a pas voulu se prononcer sur la question, nous a orientés  vers le directeur technique pour plus de détails. Son secrétariat, après nous avoir fait patienter, nous demande de revenir avec une autorisation du directeur administratif de la mairie avant un éventuel entretien avec son patron. Ainsi, nous décidons de rencontrer le sous-directeur, qui lui aussi a indiqué qu’il est occupé ce jour et ne pouvait recevoir. Cependant, il a rassuré qu’il fera remonter la préoccupation à son supérieur après avoir pris le contact de la rédaction. Mais depuis rien.

Pour vérifier cette information qui dit que c’est à l’Etat que revient la réhabilitation du rond point, le district d’Abidjan est appelé plusieurs fois par téléphone, mais sans obtenir de réponse. « Je vous reviens, laissez moi le temps de me renseigner », fait comprendre le chargé de communication du district d’Abidjan, Baba Coulibaly. Une semaine plus tard, contacté encore ce vendredi 16 juin matin,  le chargé de communication explique être « en déplacement au village ». « Donnez moi le temps de m’informer. Je vous rappelle le soir » a-t-il promis. Depuis, plus rien.

Gnoungo Fanta
Source : rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*