Africa web festival- La jeunesse invitée à tirer profit du numérique

Les TIC, la Côte d’Ivoire y ait de plein de pied. La troisième édition d’Africa web festival s’est ouverte ce 29 novembre pour prendre fin ce 1er décembre. La thématique choisie pour cette pour 3ème édition, est  « Usages des TIC dans l’agriculture, l’éducation et la santé ».

«  Là où il faut attendre plusieurs jours pour voir le médecin, vous avez un rendez-vous immédiatement » déclare  Antoine Bohvon membre d’ « épiderme, »  une start-up française basé en Bretagne et qui permet d’avoir des dermatologues en ligne. «  Vous avez un premier niveau de soin en quelques heures » précise-t-il.  Sa présence à Africa web festival se justifie par le fait qu’une grande majorité de ses clients sont des ivoiriens.

Bruno Koné ministre de l’Economie numérique a invité à l’occasion de l’ouverture de cette édition d’Africa Web Festival, la jeunesse à tirer profit de cette rencontre. « Nous invitons tous les jeunes à rencontrer toutes les personnes qui participent à ce festival, à échanger, à présenter leur projet de la meilleure façon, de sorte à se faire accompagner par des partenaires désireux de le faire » a recommandé le ministre de l’Economie Numérique et de la Poste, porte-parole du gouvernement.

Bruno Koné a précisé que le secteur des TIC pourrait créer au moins 150 .000  emplois directs et indirects.

Monsieur Andy lui représente telelynx, une compagnie taiwanaise  qui donne des cours en ligne, ce festival est une occasion pour lui de présenter son produit en Côte d‘Ivoire. «  Nous pouvons éduquer tout un village à partir de serveur  sans électricité » fait-il savoir. Sa spécialité, manager une classe de façon digitale à partir des tablettes.

L’objectif  de Mariam Diawara,  promotrice de cet événement  était de mettre en relation les entreprises et les compétences, les rêves et les possibilités existantes et de préciser que « c’est aussi un événement de B to B où les entreprises peuvent faire des affaires et les compétences vendre leurs projets.»

Yado Keth qui est étudiant en électrotechnique dans une grande école se satisfait de ce qu’il appris à un stand sur le marché inter-pays. « Je n’y croyais pas, mais ce matin à un stand, j’ai été convaincu » reconnait-il.

La Côte d’Ivoire est un pays abonné au numérique. Les abonnements au service de télécommunications mobiles sont passés de 15 millions en 2011 à 25 millions en 2015 soit une hausse de 100%. L’accès à internet enregistre plus de 8 millions d’abonnement alors que cela n’excédait pas 200.OOO en fin 2011. Cette croissance forte a été possible par le lancement de la 3G en 2013. Les transferts d’argent mobile sont estimés entre 17 et 18 milliards FCFA de transaction par jour.

Partenaire de cette foire du numérique, Politikafrique.info est présente et a participé à travers son Directeur de publication? Philippe Di Nacera à une table ronde avec pour thème, « Mon pays 3.0, comment ça marche? »

Raïssa Yao
Source: rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*