Agrobusiness-Patience pour le remboursement, tout le monde pas concerné

Le remboursement des sommes investies dans l’agrobusiness aux souscripteurs n’a pas démarré ce mardi 28 février comme prévu. L’opération de remboursement ne sera pas  automatique et ne concernera pas tous les souscripteurs.

Pas de paiement ce jour au Trésor. Ce lieu indiqué pour le remboursement ne présentait aucune disposition dans ce sens a constaté sur place par Politikafrique.info. Selon une source proche de ce service, le reversement se fera après un communiqué du gouvernement que tous doivent attendre. A l’en croire, l’opération pourrait même mettre du temps avant de connaître un début d’exécution pour des raisons de traitement des dossiers.

« Ce mardi est effectivement le jour annoncé pour le paiement. Ce matin des souscripteurs sont venus, espérant recevoir de l’argent. Mais, nous leur avons dit de patienter car le gouvernement fera un communiqué sur cette affaire avant quoi que ce soit », révèle un cadre sous le couvert de l’anonymat, avant d’indiquer que l’heure est actuellement au recueil des inscriptions faites sur toute l’étendue du territoire et hors du pays, pour ensuite consolider les listes afin de connaitre le nombre exact de souscripteurs. Passées ces étapes ajoute-il, les dossiers seront analysés avant que ne soit définis la date, les lieux et le mode de paiement.

Tous les souscripteurs pas concernés

Ce remboursement ne concernerait pas tout le monde. Une catégorie de souscripteurs n’en bénéficiera pas. Kouassi Fulbert un est souscripteur et représentant de souscripteurs. A Politikafrique.info, il dit avoir participé le mercredi 15 février 2017 à une rencontre du comité du Trésor Public sur la question de l’agrobusiness. A ce rendez-vous, révèle-t-il, un document contenant les propositions du Trésor, leur a été remis pour avis. Il y est indiqué entre autres poursuit-il, que toutes les personnes ayant bénéficié une fois d’un retour sur investissement (RSI), sont exclues, de tout remboursement. Les déductions, c’est-à-dire ceux qui ont réinvesti après avoir bénéficié de leur RSI sont également exclus de tout remboursement.

Selon Kouassi Fulbert, le document mentionnait en outre que « les montants supérieurs ou égaux à 100 000 FCFA seront payés par virement » et que «… tout capital investi supérieur ou égal à 50 000 000 FCFA, le souscripteur devra justifier l’origine des fonds, conformément à la loi relative au blanchiment des capitaux ».

« A la rencontre avec le comité du Trésor, il était question que les représentants des souscripteurs que nous sommes, retournions vers la base pour porter l’information et consulter les autres, afin d’apporter tous ensemble des modifications aux propositions faites par le Trésor », ajoute-il pour justifier le rassemblement dispersé des souscripteurs organisé le samedi 17 février à Cocody 2 Plateaux. Cependant il dénonce que grande a été leur surprise d’apprendre ce même soir à la télévision nationale que les propositions qui leur ont été faites par le Trésor pour appréciation et modification sont celles qui ont été présentées comme adoptées par les deux parties.

Richard Yasseu et Raissa Yao
Source : rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*