Bouaké, situation toujours confuse, Donwahi séquestré, reprise des négociations pour un échéancier de paiement

La situation est toujours confuse à Bouaké où a eu lieu ce samedi les discussions entre mutins et gouvernement ivoiriens, a appris Politikafrique.info.
Selon une source  jointe au téléphone peu après 20 heures, la situation s’est à nouveau envenimée dans cette ville quand des soldats mutins ont continué d’ exprimer leur mécontent. Cette fois, avec une méthode différente. « Les choses ont pris une autre allure ici. Nous sommes pris en otages. Nous sommes actuellement terrés dans la cuisine de la résidence du Préfet. Le ministre y compris », a fait savoir la source depuis la résidence du Préfet de la région de Gbêkê.
A cet endroit, avait eu lieu une rencontre ce samedi après-midi entre les mutins et Alain-Richard Donwahi, le ministre délégué à la Défense, émissaire du chef de l’État ivoirien. Dans une déclaration publique en fin d’ après-midi ce samedi, le chef de l’ État ivoirien qui présidait un conseil des ministres extraordinaire avait dit son engagement à donner une suite favorable aux exigences des insurgés. Alassane Ouattara avait dit qu’il donnait son « accord pour la prise en compte des revendications relatives aux primes et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des soldats ». Face à cette situation, les négociations ont repris afin de convenir d’un calendrier de paiement des acquis financiers comme après le mouvement d’humeur lié aux salaires du 18 novembre 2014.
En retour, il avait demandé aux militaires de regagner les casernes. Raison qu’ils n’ont pas voulu entendre.
Les négociations ont repris ce soir à Bouaké entre les deux délégations.

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10
  • tags

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*