La CEDEAO prépare une intervention militaire de 300 millions de dollars en Gambie

Les Chefs de l’Etat de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) restent déterminés à faire respecter la légalité constitutionnelle en Gambie en installant le nouveau Président élu Adama Barrow. Un plan d’intervention militaire se prépare dans les coulisses et devrait mobiliser plus d’un millier d’hommes pour un coût de 300 millions de dollars.

La CEDEAO fera appel aux Nations Unies et à l’Union Africaines pour financer ce plan.  Des pays comme le Libéria dont la numéro un, Sirleaf Johnson, assure la présidence de la CEDEAO, fournira des hommes tout comme le grand voisin sénégalais qui a déjà envoyé des forces de sécurité sur place pour assurer la sécurité du Président élu Adama Barrow. Plusieurs pays comme le Nigéria sont candidats à déployer des forces à Banjul pour faire partir Yahya Jammeh qui continue de refuser de quitter le pouvoir.

Le 18 décembre, le Président Alassane Ouattara avait annoncé la couleur en insistant sur le fait que les Chefs d’Etat africains se rendront massivement le 19 janvier à Banjul. Mais la Côte d’Ivoire n’a pas encore donné sa position quant à fournir des troupes pour l’invention militaire qui se prépare. Cependant, avant toute décision, la CEDEAO se donne encore d’ultimes voies de la négociation avec Yahya Jammeh.

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10
  • tags

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*