Communiqué de Soro, renonciation pour les uns, camouflage pour les autres

Dans un communiqué signé de son directeur de cabinet, Soro Guillaume, président de l’Assemblée Nationale (PAN) semble agacé qu’on lui prête des intentions qui ne seraient pas siennes, à trois ans de la prochaine présidentielle. Une sortie qui fait réagir la classe politique.

Le président de l’Assemblée nationale a surpris plus d’un ce lundi de pâques. Dans un communiqué signé de son directeur de cabinet, Guillaume Soro estime qu’ « il est indécent et inopportun de s’incruster dans un débat sur d’hypothétiques et évanescentes ambitions obsessionnelles pour 2020 qui n’apporte et n’améliore en rien le quotidien des Ivoiriens (…) 2020 se décidera avec messieurs Alassane OUATTARA et Henri Konan BEDIE ». Le communiqué aura fait la une des journaux à papier ce mardi 18 Avril 2017. Et les réactions, elles, se multiplient. La communication du Cabinet du Pan n’est sans doute pas fortuite et parait « opportune » selon une source proche du chef du parlement, joint par Politikafrique.info

« C’est pour éviter de lui prêter des intentions allant dans le sens d’une déstabilisation de l’action gouvernementale que ce communiqué a été fait » révèle notre source. Trois mois après la grogne militaro-sociale qui a secoué le pays, il était nécessaire de « coordonner la communication autour du Guillaume Soro » dit-on. Dans tous les cas, le communiqué réjouit la chapelle politique du numéro 3 du régime. Un message plein de sagesse selon Joel N’Guessan et qui vise à mettre fin aux débats et supputations qui pourraient « empoisonner l’environnement du travail actuel du Président et de son gouvernement. « Nous ne sommes pas dans une royauté pour qu’on parle de succession. Nous sommes dans un système démocratique. Au moment venu le peuple souverain décidera» indique le porte-parole du RDR.

Pourtant les propos du PAN sur les ondes de radio RFI et repris dans le communiqué interpellent un haut cadre du FPI, parti d’opposition,  joint par Politikafrique.info, sous couvert de l’anonymat. « Je ne suis guère un homme aveuglé par une ambition personnelle mais plutôt un homme de mission. 2020 se décidera avec  messieurs Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié », rappelle le communiqué.

« C’est dire d’une certaine manière que l’avenir politique d’un Etat dépend des ambitions politiques de deux individus. N’est-ce pas confirmer là que la Côte d’Ivoire est prise en otage? Et que l’après Ouattara sera une succession monarchique décidée par ces deux hommes?» s’interroge cet intellectuel. Pour lui, il s’agit d’une stratégie de camouflage de la part du Président de l’Assemblée Nationale. « Soro a commandé de sondages en France à Sofres. C’est un secret de polichinelle, il est candidat en 2020. Les ivoiriens ne sont pas dupes » s’indigne-t-il.

Sur les réseaux sociaux, les internautes y voient là un signe de renoncement du PAN au cas où il ne serait pas le dauphin choisi par les Présidents Bédié et Ouattara. Mais pour les Kigbaforistes, le leader est loin de là. Ce n’est ni un renoncement ni une diversion. « Guillaume Soro est assez mature pour affronter les problèmes. En tant qu’acteur principal du pouvoir politique, il est de sa responsabilité de calmer l’ardeur des uns et des autres. 2020 est encore loin » estime Alain Lobognon, député de Fresco rappelant au passage qu’ « aucune loi n’interdit au président Soro de se présenter pour la présidentielle de 2020».

Une chose est de penser à sa carrière politique une autre est de penser aux problèmes des ivoiriens. Voilà le sens du message du PAN selon Pr Adou, analyste politique. Le représentant de l’Assemblée Nationale gagnerait mieux à trouver des solutions. « La mutinerie, la question des fonctionnaires, la pauvreté qui devient galopante, les ivoiriens qui font l’objet d’une forte migration, durant la mandature de Guillaume Soro aucune loi sérieuse n’a été votée qui part dans l’intérêt général. Il serait mieux de s’attaquer aux problèmes de fond des ivoiriens » recommande l’analyste politique.

Ne faut-il pas se consacrer pour l’heure aux priorités de la Côte d’Ivoire et patienter jusqu’en 2020 en « laissant à la destinée le destin » comme le dit Guillaume Soro lui-même ? Le déroulé de la vie politique situera l’opinion.

Salimatou DIA

Source: rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*