Conseil de Sécurité de l’ONU- La Côte d’Ivoire élue membre non permanent pour la période 2018-2019, Ouattara victorieux!

Bonne nouvelle pour la Côte d’Ivoire. 26 ans après, le pays a été élu ce vendredi  2 juin,  au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2018-2019, avec 189 voix sur 192. Une grande victoire diplomatique pour le Président Alassane Ouattara dans un contexte de crises internes depuis janvier 2017. Mais, la confiance a été maintenue en la Côte d’Ivoire qui rassure donc ses partenaires africains et internationaux.

Cette élection a eu lieu ce jour au cours de la 72ème session de l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations-Unies à New York.

Palé Dimaté, spécialiste ivoirien des questions internationales salue l’élection de la Côte d’Ivoire au siège de membre non permanent du Conseil de Sécurité. « Cette élection de la Côte d’Ivoire est bon pour le moral, on doit être fière d’avoir été élue membre non permanent du  Conseil de Sécurité. Cela nous permettra d’améliorer notre gouvernance, on se rend compte que lorsqu’il y a la paix,  on peut gagner des choses au plan international », se réjouit le spécialiste, joint par politikafrique.info.

Selon lui, l’éco-diplomatie et la diplomatie publique menées tout azimuts par le Président de la République, Alassane Ouattara, a favorisé cette élection. « C’est une avancée diplomatique pour la Côte d’Ivoire. Quand on est en de bons termes avec beaucoup  de pays, cela permet d’avancer et de se développer », soutient Palé Dimaté. Avant de préciser que son souhait serait qu’un Etat africain puisse  siéger comme membre permanent pour avoir également le droit de véto.

C’est en septembre 2016 que le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a annoncé  la candidature de la Côte d’Ivoire pour le siège de membre non permanent lors de la 71ème  Assemblée Générale  de l’organisation. L’intense lobbying du Président a payé.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire fut membre non permanent du Conseil de Sécurité pour les périodes 1964-1965 puis 1990-1991 sous le Président Félix Houphouët-Boigny avec pour ministre des Affaires Etrangères, Essy Amara.

Gnoungo Fanta
Source : rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*