Coopération France-Côte Ivoire – 216 000 000 FCFA pour quatre ONG

Des Ong ivoiriennes et l’ambassade de la France ont signé ce vendredi 26 mai 2017, des conventions de subvention de projets innovants des sociétés civiles et coalition d’acteurs dénommées Pissca.

Ce sont quatre Ong qui bénéficient de ce soutien. Il s’agit de ‘’Sos Diassoko’’, ‘’Bien être des albinos de Côte d’Ivoire’’, ‘’Eau et vie de Côte Ivoire’’ et  de ‘’ Centre médico-social Walè ‘’. Ces organisations reçoivent une subvention globale de 216 000 000 FCFA sur une période de deux ans. Individuellement, il s’agira pour elles d’œuvrer dans divers domaines. A savoir pour la première ‘’Sos Diassoko’’, de  structurer des organisations de la société civile active dans la protection de la biodiversité  en reconnaissance légale, les formations d’un plaidoyer et  d’une sensibilisation contre le braconnage des tortues marines et pour la création d’une zone protégée sous la forme de « réserve naturelle volontaire » gérée par la communauté.

’’Bien être des albinos de Côte d’Ivoire’’ renforcera  les capacités des organisations de personnes atteintes d’albinisme, en matière de plaidoyer pour les droits humains, afin de mobiliser des ressources et de gestion opérationnelle. La sensibilisation de la population sur la problématique de l’albinisme permettra une cohésion inclusive. La mise en place d’activités génératrices de revenu pour des femmes atteintes d’albinisme ou mères d’enfants atteints d’albinisme est inscrite au tableau des activités de cette organisation.

« Eau et vie de Côte Ivoire » devra s’inscrire dans une approche globale qui a pour point d’entrée l’accès à l’eau, puis elle intègre les services d’assainissement, de gestion des déchets, les actions de sensibilisation à l’hygiène et de lutte anti-incendie. Améliorer les conditions sanitaires et l’environnement des ménages et la  sensibilisation à l’hygiène  au lavage des mains et usage des latrines à améliorer l’assainissement dans la gestion des latrines et des eaux usées et des déchets en mettant en place un service de pré-collecte durable figurent dans les missions de cette ONG.

Enfin, le Centre médico-social Walè devra œuvrer dans l’assistance, la formation et l’appui aux initiatives agropastorales, à la gestion des petites entreprises et à l’auto-emploi des femmes de cette zone rurale, avec l’appui technique des formateurs de l’ONG française Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD). L’intensification de l’action sanitaire et l’amélioration du niveau de santé des populations, spécialement, celui des femmes et des enfants par la sensibilisation des populations aux bonnes pratiques, en termes de consultations, dépistages, soins, vaccinations, nutrition constitue une des missions de Walè. Le renforcement du leadership féminin, du climat de paix et de la cohésion sociale dans la zone rurale seront des activités à mener sur le terrain. L’enregistrement légal et l’administration de l’association de femmes du village en organisant des campagnes de sensibilisation sont un des objectifs à atteindre par le centre médico-social Walè qui a bénéficié de cet appui financier français.

Océanne Ouattara (Stagiaire)
Source : rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*