Côte d’Ivoire-Maroc, Consolider les acquis sur fond de prospection économique

La République de Côte d’Ivoire et le Royaume du Maroc décident de renforcer davantage leurs relations diplomatiques et économiques par une nouvelle visite officielle du roi Mohamed VI qui vise à consolider les acquis sur fond de prospection économique en ce début d’année 2017.

Ce vendredi 24 février 2017, le roi Mohamed VI, souverain du royaume du Maroc, débute un séjour de trois jours qui prendra fin le lundi 27 février 2017.

La Côte d’Ivoire et le Maroc entretiennent des relations diplomatiques depuis le 16 août 1962.

En 1973, les deux pays signent un traité d’amitié ainsi que soixante-huit accords de coopération qui influencent la vie économique des ivoiriens et des marocains vivants en territoire ivoirien, dans les domaines de la diplomatie, des transports, de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et le sport, de la culture, des mines, du pétrole, de l’énergie, etc…

Mais, à l’accession au pouvoir du Président Alassane Ouattara, la relation établie entre la Maroc et la Côte d’Ivoire a été ravivée, principalement dans les domaines de la finance, de la banque et du BTP.

On enregistre, au titre des derniers investissements, la construction de cinq mille cinq cents classes pour l’Education Nationale et l’Enseignement Technique et professionnel, pour un montant de quatre-vingt-dix milliards de FCFA. L’implantation de la cimenterie du groupe Cimaf en 2011 avec en plus une sacherie dont la construction a commencé en 2014.

Aussi, la construction de huit mille logements par le groupe ADDOHA dans les zones de Locodjoro et Koumassi, évalués à 130 milliards cinq cent vingt et un million six cent mille Fcfa, constitue-t-il un apport au programme de logement social. En matière d’appui financier, le Maroc endosse un engagement de deux milliards cinq cents mille Fcfa au Fonds d’Appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) pour la mise en œuvre d’un programme d’aide à l’accès au microcrédit pour les femmes de Côte d’Ivoire.

Un protocole d’accord a été signé entre les gouvernements ivoiriens et marocains en 2014 pour la construction de mille cinq cents kilomètres sur les autoroutes du Nord, de l’Est et de l’Ouest.

La banque Attijariwafa Bank, d’origine marocaine, est le premier groupe bancaire et financier du Maghreb et implanté en Côte d’Ivoire depuis 2010 où il a repris la Société ivoirienne de banque (SIB). Il faut noter que dans le cadre des activités de la banque, une levée de fonds de cent-vingt milliards de Fcfa pour la Côte d’ivoire, ainsi que d’autres participations financières via le Ministère de l’économie et des finances de 2010 à 2014 ont aidé l’économie du pays.

Au plan commercial, les exportations de la Côte d’Ivoire vers le Maroc ont atteint 7 milliards FCFA quand les importations en provenance du Maroc sont estimées à 70 milliards de FCFA.  Comme produits d’importation, on trouve le poisson congelé, la farine, le ciment, les médicaments, le super phosphate et la daïmonique phosphate. La Côte d’Ivoire exporte essentiellement de la banane, de l’huile brute de palmiste.

Sans manquer de souligner que la Côte d’Ivoire et le Maroc entretiennent mutuellement d’autres projets de développements économiques et culturels, l’ensemble des  accords signés entre les partenaires du secteur public des deux pays sont estimés à quatre cents vingt milliards de FCFA.

Au cours de cette visite officielle, le Maroc et la Côte d’Ivoire signeront d’autres accords pour approfondir les relations.

Pour l’ économiste,Dr Séraphin Prao Yao de l’Université Alassane Ouattara,«  Le Maroc est un pays malin. Mohamed VI a fait bonnes études et doit jouer le rôle de pivot  entre l’Europe et l’Afrique  parce qu’il est situé au juste milieu. En économie géographique, on dit les que les intérêts sont plus proches que lointains. C’est ce qui a poussé le Maroc à réintégrer l’Union Africaine, à visiter les pays subsahariens et les pays anglosaxons, récemment le Ghana et la Guinée Conakry. Il y a aussi que le Maroc a racheté la banque Sib avec Attijarirawafa Bank et la Bsic avec une autre structure financière. Comprenons que le Maroc est dans une phase de
diplomatie offensive vers l’Afrique et l’Europe », explique l’universitaire.

Le Roi Mohamed VI effectue une tournée africaine qui a débuté au Ghana. L’économie est au cœur de ce périple sous-régional.

Moïse ACHIRO.
Source: politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*