Côte d’Ivoire, Ouattara, ma vision,  » Paix, stabilité et cohésion sociale avec la nouvelle Constitution »

La Côte d’Ivoire est officiellement entrée dans la IIIème République. Ce mardi 8 novembre après-midi au palais présidentiel, par une signature apposée au bas de la nouvelle Constitution , acte de promulgation de ce texte, le chef de l’ État ivoirien Alassane Ouattara a consacré le passage de la IIè à la IIIè République.

« C’est avec beaucoup d’émotion que je procède à la promulgation de la Constitution qui donne naissance à la IIIème République de notre pays » , a dit Alassane Ouattara avant d’indiquer être animé « par un sentiment de fierté ».

Revenant sur le scrutin référendaire du dimanche 30 octobre dernier qui a vu un résultat en faveur du Oui, Alassane Ouattara a fait savoir que «  La voix des urnes a parlé, le vent de la démocratie a encore soufflé sur notre pays ». Il a par ailleurs félicité tous les votants en faveur ou contre l’ adoption de la nouvelle loi fondamentale.

Défenseur de cette Constitution, le président ivoirien a, de nouveau, rassuré sur les avantages de ce nouveau texte. « Les promesses de la IIIème République sont des promesses de paix, de stabilité et de cohésion sociale », soutient-il. Et d’ ajouter qu’ avec cette Constitution, « La Côté d’Ivoire est désormais outillée pour les défis de l’ émergence ».

Alassane Ouattara est le troisième président ivoirien a procéder à la promulgation d’ une Constitution. Félix Houphouët-Boigny est le premier à l’avoir fait en novembre 1960. 40 ans plus tard, le général Robert Guéi promulguait la loi fondamentale de 2000 qui n’ aura tenue que 16 ans.

« C’est une nouvelle naissance de la Côte d’Ivoire avec cette IIIème République. Et comme le chef de l’État le dit, il faudrait qu’on travaille tous pour la paix et la stabilité de notre pays. C’est donc quelque chose d’extraordinaire », s’est réjouit le Premier ministre Daniel Kablan Duncan à la sortie de la cérémonie.

Le ministre des Jeux de la Francophonie Robert Beugré Mambé a indiqué pour sa part que « C’est la victoire de la recherche de la paix sur l’instabilité, c’est la victoire de l’ anticipation sur l’ improvisation ».

Richard Yasseu
Source :Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*