Côte d’Ivoire – retour progressif des insurgés en caserne

La Côte d’Ivoire retrouve progressivement la quiétude ce mardi 16 mai avec une présence de moins en moins remarquée des militaires insurgés dans les rues après quatre jours de mutinerie.

L’ annonce d’un accord trouvé entre le gouvernement et les mutins faite ce lundi 15 mai fait son effet. Ce mardi, un retour au calme est constaté dans le pays où la vie reprend progressivement. « Grace à Dieu, aujourd’hui on a la tranquillité car tout est calme ici à Korhogo. On ne voit même plus les militaires dans les rues. La circulation est fluide. Je viens d’apprendre que depuis la frontière les corridors ont été libérés. Je pense qu’ils sont retournés en caserne. Les militaires ont respecté l’appel du gouvernement », fait savoir tout heureux Ouattara Yssouf dit ‘’El Diablo’’ le secrétaire exécutif national de la « Cellule 39 », joint par Politikafrique.info.

Le constat est tout aussi le même à Abidjan Cocody. Dans les environs de la caserne militaire d’Akouédo, la circulation est également fluide. « Il n’y a plus de militaires dans la rue, ni de barrières non plus », témoigne un habitant joint au téléphone. Jusqu’à hier lundi nuit, cet endroit était sous contrôle des mutins qui tiraient en l’air. Même constat dans la commune de Plateau où les rues passant devant le ministère de la Défense et l’État-major des armées sont libérées des barrages érigés par des militaires eux- mêmes invisibles ce jour.

A Bouaké dans le centre-nord de la Côte d’Ivoire, point de départ de la contestation, le calme est tout aussi de retour indique un journaliste sur place. Toutefois, il précise que le corridor sud de la ville qui donne sur la route menant à Abidjan est toujours sous contrôle des militaires.

La veille lundi 15 mai en début de soirée, le gouvernement annonçait par la voix du ministre de la Défense qu’un accord venait d’être trouvé avec les insurgés. Et demandait en outre à ces derniers de retourner en caserne. Selon une source sécuritaire, « le constat du retour en caserne des insurgés se constate de lui-même, puisque ce sont eux-mêmes qui ont enlevé les barrages et balayé ensuite les rues ». Les services de sécurité de la Banque africaine de développement recommandent au personnel de rester á la maison, tout en ayant constaté le retour au calme. De son côté, la Bicici annonce, dans un communiqué, la réouverture de ses agences et bureaux à travers le pays dans la journée de mardi.

Richard Yasseu

Source : Rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*