CRISE EN GAMBIE- L’ONU aux forces de sécurité, « lâchez Jammeh »

Le Conseil de Sécurité demande aux forces de défense et de sécurité de faire preuve de retenue

Le conseil de Sécurité des Nations-Unis a invité ce mercredi 21 décembre les militaires gambiens de ne pas soutenir le président sortant Yahya Jammeh dans son projet de confiscation du pouvoir. « Le Conseil demande que les forces de défense et de sécurité gambiennes fassent preuve de la plus grande retenue pour maintenir le calme à Banjul », a invité le Conseil de sécurité dans un communiqué rendu public ce mercredi.

Cette déclaration est la troisième prise de position officielle du Conseil depuis l’éclatement de la crise en Gambie suite au rejet des résultats de l’élection présidentielle du 1er décembre 2016 par le président sortant Yahya Jammeh. «Le Conseil demande à nouveau à M. Jammeh, Président sortant et aux autorités gambiennes compétentes de respecter pleinement les résultats de l’élection présidentielle tenue le 1er décembre 2016, de respecter la volonté du peuple gambien, de procéder à une transition pacifique et ordonnée et de transférer le pouvoir au Président élu, M. Adama Barrow, le 19 janvier 2017 au plus tard, conformément à la Constitution gambienne. Le Conseil se félicite que les chefs d’État de la CEDEAO aient décidé d’assister à l’investiture du Président élu, M. Barrow, qui aura lieu le 19 janvier à Banjul », a-t-on mentionné dans le communiqué.

Le Conseil s’est par ailleurs réjouit des initiatives prises par la CEDEAO, notamment de la visite effectuée à Banjul le 13 décembre 2016 par une délégation de haut niveau CEDEAO/ONU, sous la conduite de S. E. Mme Ellen Johnson Sirleaf, Présidente de la République du Libéria et Présidente de la Conférence de la CEDEAO, visite qui avait pour objet d’assurer une transition pacifique et
ordonnée en Gambie.

Dans la même foulée, le Conseil accueille avec satisfaction et juge encourageantes les décisions sur la situation politique en Gambie adoptées par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO lors de sa cinquantième session ordinaire, tenue à Abuja le 17 décembre 2016, et les décisions prises par le Conseil de paix et de sécurité de l’UA à sa 644e séance, tenue le 12 décembre 2016, et par l’Union africaine, de reconnaître M. Adama Barrow comme Président élu de la Gambie. « Le Conseil demande à nouveau à M. Jammeh, Président sortant, et aux autorités gambiennes compétentes de respecter pleinement les résultats de l’élection présidentielle tenue le 1er décembre 2016, de respecter la volonté du peuple gambien de procéder à une transition pacifique et ordonnée et de transférer le pouvoir au Président élu, M. Adama Barrow, le 19 janvier 2017 au plus tard, conformément à la Constitution gambienne. Le Conseil se félicite que les chefs d’État de la CEDEAO aient décidé d’assister à l’investiture du Président élu, M. Barrow, qui aura lieu le 19 janvier à Banjul.

Adam’s Régis SOUAGA avec Mamca à Dakara (Sénégal)

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*