Daloa : des chauffeurs de taxi manifestent contre un jugement rendu

Vive tension dans la cité des antilopes ce mercredi 15 mars. Routes barrées, interdiction aux véhicules de transport en commun de circuler  encore moins de prendre des passagers.

Des chauffeurs de taxis ont manifesté leur mécontentement dans la ville de Daloa pour la condamnation de l’un des leurs. Selon des habitants joints par Politikafrique.info, ces chauffeurs manifestent parce qu’un magistrat de la cour d’appel de cette ville aurait condamné à un an de prison  le 14 mars dernier leur collègue qui a renversé un cycliste en début de mois. Joint par Politikafrique.info, un chauffeur sous d’anonymat explique que le  juge aurait évoqué une nouvelle loi qui dispose qu’en cas d’accident de la circulation, le conducteur fautif est immédiatement conduit  en prison même s’il n’y a pas mort d’homme. «  Il n’y a pas de mort. Les véhicules sont assurés.  Où se trouve le problème ? », s’interroge-t-il.

Pour ces conducteurs, la peine de leur camarade devrait être de 6 mois tout en précisant qu’auparavant lorsqu’il y avait un accident,  on enfermait uniquement le chauffeur quand il y avait mort d’homme. En évoquant la stratégie de deux poids, deux mesures les chauffeurs dénoncent le fait que certains chauffeurs des autorités de la ville aient fait des accidents et soient en liberté.

Le cycliste blessé se trouve toujours à l’hôpital et aurait pris la décision de « laisser tomber l’affaire ». A ce jour c’est au total 5 chauffeurs qui sont emprisonnés dont 2 chauffeurs de taxi. Selon une autre source Vavoua vient de rentrer dans la danse.

Raïssa Yao
SOURCE : politikafrique .info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*