Développement-Le Ministre Nialé Kaba, « le CIEA, échanger sur nos succès et les bonnes pratiques pour atteindre l’émergence »

Opération de charme pour le Ministre du Plan et du Développement, ce vendredi 03 Février. En prélude à la Conférence Internationale sur l’Émergence de l’Afrique (CIEA 2017), Nialé Kaba a rencontré les ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques accréditées en Côte d’Ivoire.

Les enjeux de la conférence prévue du 28 au 30 Mars 2017 à Abidjan a été l’objet de la rencontre de ce jour entre le ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba et les Ambassadeurs et Chefs de Missions diplomatiques accrédités en Côte d’Ivoire.

« L’objectif de notre rencontre a été d’entretenir les Ambassadeurs sur l’importance de cette conférence afin qu’ils informent leurs différents Etats pour une représentation au plus haut niveau. C’est un rendez-vous d’échanges entre pays africains sur les plans d’émergence, sur les bonnes pratiques en matière d’émergence afin de nous enrichir mutuellement sur nos succès, nos insuccès et poser les bases d’un échange permanent puisque nous allons installer à Abidjan un secrétariat pour qu’un flux de partages s’établisse entre les différents pays africains en matière d’émergence» a expliqué le Ministre Nialé Kaba.

La conférence devrait réunis 400 Chefs d’Etats et de gouvernement, personnalités politiques et celles issues de centres de recherches universitaires, du secteur privé et de la société civile.

Pour Babacar Cissé, représentant-résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) qui accompagne à nouveau cette deuxième édition, ce rendez-vous devrait permettre d’ «  approfondir le débat sur la problématique de la mise en œuvre des plans d’émergence, de partager les outils et méthodes et d’avoir une compréhension commune des indicateurs d’évaluation du succès de la mise en œuvre des plans d’émergence ».

Egalement invités à cette rencontre, les représentants des pays développés qui devraient « entretenir de leurs expériences en matière d’émergence lors de la CIEA 2017» selon le Ministre du Plan et Développement.

Le représentant de l’Union Européenne est aussi venu prendre connaissance de l’organisation de la conférence en vue d’attirer l’attention des autorités bruxelloises. « C’est une thématique importante que nous partageons. Nous soutenons l’Afrique qui bouge. Nous avons un partenariat très étroit avec l’Afrique dans le cadre de la convention de Cotonou. Il y a plus de 300 millions d’euros qui sont dans le fonds de coopération développement. Notre engagement n’est pas seulement financier c’est un partenariat global dans plusieurs domaines » a indiqué à Politikafrique.info Philippe Willaert premier Conseiller à la représentation de l’Union européenne à Abidjan.

La Banque mondiale et la Banque africaine de développement, partenaires de cette conférence, ont également pris part aux échanges avec les pays membres. « Cet agenda fait partie de ce que nous avons à faire, en terme d’engagement stratégique, de transformation de nos pays. Notre objectif c’est de créer de la prospérité partagée et réduire la pauvreté pour les générations à venir. Cette conférence est donc importante pour la Banque Mondiale» soutient le représentant de l’institution.

« Nous travaillons ensemble avec la Côte d’Ivoire pour préparer cette conférence. Nous sommes venus échanger, sensibiliser et inviter les pays membres à y prendre part» lance à son tour le représentant de la BAD, Coulibaly Abdoulaye.

Le Ministre du Plan et du Développement a annoncé la tenue, du 26 au 27 Mars 2014 à Abidjan, du  forum des marchés émergents qui devra être présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Salimatou DIA

Source:Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*