Education Nationale-Cours du mercredi, Save the Children d’accord

L’alliance internationale Save the Children soutient la réinstauration des cours du mercredi dans les établissements du primaire en Côte d’Ivoire.

Selon Famari Barro, son directeur-pays qui était reçu en audience par Kandia Camara, Ministre de l’Education Nationale, ce 26 septembre, avec cette réforme, la Côte d’Ivoire est sur « le bon chemin » dans l’amélioration du niveau d’étude des élèves. «La Côte d’Ivoire est au bas du tableau. C’est quand même un contraste. Avant, la Côte d’ivoire était une grande référence en matière d’éducation. Si aujourd’hui la qualité de l’éducation baisse, il est tout à fait indiqué de trouver une solution », fait-il remarquer dans une note du service communication de ce ministère dont Politikafrique.info a eu copie.

Le représentant de cette ONG internationale a par ailleurs exposé à la Ministre de l’Education Nationale son projet de soutien à la scolarisation de la jeune fille, dont le lancement aura lieu le 11 octobre prochain. C’est une campagne qui va durer trois ans, et va être menée sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Elle sera axée au nord, où ce phénomène est le plus répandu, et vise à maintenir la jeune fille dans le cursus scolaire, sans qu’il n’y ait de déperdition. Comme model d’incitation, Mariam DAO Gabala la présidente de la Coalition des femmes leaders de Côte d’Ivoire (CFEL-CI) a été choisie comme ambassadrice de cette campagne.

La ministre Kandia CAMARA  a exprimé tout son engagement à la réussite de cette initiative. « On la fera ensemble. Je vous accorde mon soutien total puisque c’est dans l’intérêt de nos enfants. Nous sommes disposés à nous impliquer dans cette campagne», a-t-elle rassuré non sans rendre hommage à l’alliance internationale Save the Children. Qui selon elle, a toujours œuvrer pour le bon fonctionnement de l’école ivoirienne.
Décès
Alimentation scolaire, le PAM choisit la Côte d’Ivoire

Kandia Camara a aussi eu une sollicitation du Programme alimentaire mondial (PAM) pour l’organisation de la deuxième édition de la journée africaine de l’alimentation scolaire. Selon Mme Adeyinka Abosede Badejo, la nouvelle directrice et représentante résidente de cette structure onusienne, reçue en cette même journée par la ministre, la Côte d’Ivoire  doit saisir l’Union africaine afin d’abriter après le Niger, la tenue de ce rendez-vous. Elle a dans la foulée, rassuré que le PAM apportera son appui à la sollicitation de la Côte d’Ivoire à travers un courrier, dont une copie du draft sera remise à Kandia CAMARA.

Adeyinka Abosede Badejo a en outre  informé la ministre ivoirienne de l’élaboration d’un programme de quatre ans autour duquel va s’articuler la stratégie du PAM en Côte d’Ivoire. Ce programme, qui doit être présenté à la session de novembre au siège de l’institution à Rome est  en cours de traduction en français. Il  porte sur la réduction de la malnutrition, l’investissement dans le capital humain, l’amélioration de la résilience des communautés rurales…

« Dès que nous aurons fini la traduction, vous recevrez une copie. Nous avons besoin d’un avocat pour nous accompagner à cette session. C’est pourquoi nous demandons votre avis pour savoir qui pourrait le mieux nous accompagner », a-t-elle souhaité.

Pour sa part, Kandia CAMARA s’est dit heureuse de rencontrer la nouvelle patronne du PAM. Elle lui a exprimé toute sa reconnaissance pour l’appui que cette structure a apporté à la Côte d’Ivoire au sortir de la crise post-électorale. « Tout le monde connait l’impact des cantines scolaires sur le rendement  des élèves. Pendant la crise post-électorale, les écoles étaient closes. C’est grâce aux cantines qu’elles ont rouvert, », a-t-elle rappelé tout en invitant le PAM à poursuivre ses efforts en vue d’aider son pays à relever le défi de la politique de scolarisation obligatoire.  Pour ce qui est des différentes requêtes formulées par le PAM,  la première responsable de l’éducation nationale n’a émis aucune réserve. Elle a fait droit à ces préoccupations.

Richard YASSEU

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*