Etats-Unis : Le conseiller à la sécurité contraint à la démission

L’administration Trump à nouveau secouée par un scandale. Michael Flynn, conseiller à la sécurité nationale du Président Donald Trump a été contraint à la démission ce mardi 14 février, suite aux révélations sur ses échanges téléphoniques avec l’Ambassadeur Russe.

Selon les révélations du New-York Time et du Washington post du vendredi 12 février, Michael Flynn, le conseiller démissionnaire avait dans ses entretiens avec l’ambassadeur russe à Washington DC, Serge Kislyak rassuré Moscou sur la levée des  sanctions prises par l’ancien Président Barack Obama contre la Russie. Cette attitude de Michael Fynn est jugée illégale, car il a eu ses discussions avec Moscou pendant qu’Obama était encore aux affaires. Michael Flynn n’était qu’un simple citoyen en ce moment, non conseiller à la sécurité.

Michael Flynn a  dans sa lettre de démission  reconnu avoir « par inadvertance trompé le vice-président élu Mike Pence et d’autres personnes avec des informations incomplètes sur ses discussions téléphoniques avec l’Ambassadeur de la Russie ».

C’est le général à la retraite, Joseph Kellog qui assure désormais l’intérim au poste de conseiller à la sécurité après la démission de  Michael Flynn, dont la nomination avait été critiquée.

Cette affaire Michael Flynn met à mal à nouveau Donald Trump, investi seulement le 20 janvier. La semaine dernière, le nouveau maître de la Maison Blanche a essuyé un camouflet judiciaire à la suite du rejet de son décret anti-immigration controversé, par la Cour d’appel de San Francisco.

Gnoungo Fanta
Source : politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*