Etats-Unis Vs Corée du Nord, Les missiles sortent, on bande les muscles et on se fait peur

La tension entre les Etats-Unis et la Corée du Nord est à son comble. Face à la poursuite des programmes nucléaires et balistiques nord-Coréenne, Washington a installé ce mercredi 26 avril un premier dispositif de bouclier anti-missile Thaad en Corée du Sud. Ce, afin de contrer la menace de Pyongyang. Cette crise peut-elle basculer en une guerre ?

Le bouclier anti-missile Thaad sera fonctionnel en fin d’année 2017. Il permet d’atteindre des missiles de longue-portée se trouvant dans un rayon de 200 km. Ce bouclier anti-missile américain est contesté par la Chine et la Russie, les alliés de la Corée du Nord.

Nonobstant l’interdiction de la communauté internationale, la Corée du Nord continue son programme nucléaire et balistique. Pis, elle a même menacé de «  rayer de la carte du monde les Etats-Unis ». Ce bras de fer entre Washington et  Pyongyang peut-elle basculer en une guerre ?

Non, répond à Politikafrique.info, le Pr Dogbo Pierre, Directeur de l’école de Sciences politiques de l’Université Félix Houphouët-Boigny à Abidjan. « Ils n’arriveront pas à la guerre. Je pense que les américains essaient de bander les muscles  contre la Corée du Nord, pas plus», soutient-il. Avant de préciser que ce  n’est pas avec les armes missiles qu’on fait la guerre. Les guerres se font avec des armes conventionnelles, qui font plus de morts que les missiles.
Selon lui, il faut repenser les relations internationales car le temps des boucliers anti-missiles, le temps du nucléaire est passé. « Le monde a besoin de plus de paix, l’Amérique gagnerait à construire la paix avec les autres grandes puissances que de vouloir jouer toujours le gendarme du monde », recommande le politologue ivoirien.

Palé Dimaté, spécialiste ivoirien des questions internationales ne dit pas autre chose. Lui, non plus ne pense pas que la crise entre les deux Etats aboutira à une guerre. « Ils n’arriveront pas à une guerre parce que ces pays ont tous des armes sophistiquées. Une guerre ne va pas  seulement se limiter à la cible donnée mais, aura des effets collatéraux un peu partout. Tant bien que la Chine et la Russie soutiennent la Corée du Nord, je ne pense pas qu’on arrive à une guerre. C’est une sorte de néo-guerre froide, ce qui se passe aujourd’hui, les uns et les autres ont compris le côté  néfaste de la guerre de cette envergure », analyse Palé Dimaté. Toutefois, il fait savoir que cette situation risque d’arriver à une escalade, si le Conseil de sécurité de l’ONU ne prend pas des dispositions urgentes afin de mettre fin à cette crise latente.

Face à son entêtement à poursuivre ce programme nucléaire et balistique, la Corée du Nord est déjà l’objet de six sanctions du Conseil de sécurité ayant pour objectif de réduire les revenus du régime.

Il y a quelques semaines, le Président Donald Trump avait invité l’ONU à prendre de nouvelles sanctions plus  sévères contre Pyongyang.

C’est le 7 mars dernier que le déploiement  du bouclier anti-missile a été annoncé par Les Etats-Unis. Une réunion d’urgence s’est tenue à la Maison Blanche ce mercredi avec, fait exceptionnel, la participation des Sénateurs.

Gnoungo Fanta
Source : rédaction politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*