Fête de Ramadan, Les préparatifs avec hausse des prix sous la pluie

La date de la fête du ramadan sera annoncée ce samedi soir. Les préparatifs vont bon train dans le marché de Selmer de la commune de Yopougon, ce samedi 24 juin matin, en dépit de la pluie, comme constaté  par politikafrique.info. Il est 10 heures, le grand marché de selmer est dans une ambiance de fête en dépit de la pluie qui s’abat sur Yopougon.

Normal, c’est pour quelques heures la fête de ramadan. L’on s’active pour les derniers achats.
Mariam Koné avec son parapluie en main ,venue faire des provisions pour la fête  de ramadan révèle que les prix ont flambé sur  le marché du fait de la fête.  » Les poulets qui étaient hier  à 3500 FCFA sont passés en seulement 24h à 4000 Fcfa, 4200 fcfa,c’est exagéré. Il y a également des augmentations sur les kilogrammes de pommes de terre, de 600 fcfa le kg, nous sommes ce matin à 700 FCFA.Chaque année, c’est comme cela, les commerçants profitent des fêtes pour faire grimper les prix. C’est méchant», s’insurge la jeune dame à politikafrique.info.

Ami Pingué,accostée dans les secteur des vivriers ne dit pas autre chose. «Tout a augmenté ce matin, je suis obligée de repartir à la maison prendre de l’argent afin de pouvoir effectuer tous mes achats. Le chou que j’achetais à 500 F est à 650 F. Pour les volailles, on n’en parle pas. Nous sommes obligés de faire avec pour faire plaisir à nos familles», indique-t-elle.

Accusés, les commerçants approchés indiquent qu’ils sont obligés de vendre leurs marchandises à ces prix. Ils répondent que ces deux derniers jours, les grossistes ont augmenté le coût des denrées.

« Le kilo de chou est ce matin à 700 F alors qu’il était vendu à 350 Fou 400 F. Du coup, on est obligé de changer les prix, sinon pas de bénéfice. Cela s’impose à nous», explique Blandine Konan, commerçante de légumes. Paul Ouédraogo, revendeur de poulets abonde dans le même sens. « Les prix des volailles ont grimpé, alors que nous devons payer les frais de transport. Les clients se plaignent, mais finissent par nous comprendre après échanges», confie-t-il.

Pour éviter ces augmentations, certaines femmes préfèrent faire leurs achats à Adjamé au marché de gros. C’est le cas de Rokia Camara. « Depuis maintenant trois ans, je fais  mes achats de condiments pour mes mets de fête, au marché de gros, afin d’éviter ces surprises désagréables. Et c’est économique. souvent, il n’y a aucune augmentation chez les  grossistes, mais les revendeurs dans nos marchés nous grugent», déplore Rokia.

Le ramadan, mois de jeûne islamique dure 29 à 30 jours, selon l’observation du croissant lunaire. Les fidèles ivoiriens, à l’instar de leurs coreligionnaires du monde entier, observeront le croissant lunaire ce soir afin d’être situés et savoir si ce dimanche, ils célébreront la fin du jeûne. Cette fête du Ramadan sonne le début de la nouvelle hégire (année) du calendrier musulman.

Gnoungo Fanta
Source: rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*