Filière cacao- Le siège mondial de ICCO construit à Abidjan, visite du PCA Valverde

Les prémices de la délocalisation de l’Organisation Internationale du Cacao  (ICCO) en Côte d’Ivoire sont bel et bien visible à Cocody, non loin de  l’Ecole Nationale d’Administration. Un bâtiment haut en couleur chocolat avec les mats de pays exportateurs et importateurs de cacao bien visibles à l’entrée.

La première séance officielle de travail de Luis Valverde s’est effectuée au ministère du Commerce où il a été reçu par le Ministre ivoirien de l’Artisanat, du Commerce et de la promotion des PME, Souleymane Diarrasouba. Egalement vice-ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la Pêche de l’Equateur,  mais présent à Abidjan en qualité de Président du Conseil International de Cacao(ICCO),  Luis Valverde limite sa présence au cadre du transfert de l’ICCO en Côte d’ivoire.

Au sortir de l’entretien avec Souleymane Diarrassouba, il estime que l’implantation de l ’ICCO en Côte d’Ivoire s’avère nécessaire. Le pays est le premier producteur mondial de fèves de cacao avec un peu plus de 1.5 million de tonne en 2015, toute chose qui a valu une augmentation du prix bord champ au producteur de 1000 FCFA à 1100 FCFA/kg suivant la volonté du Président Alassane Ouattara.

Il soutient être venu exprimé au nom de son institution, « Notre gratitude et notre appui au processus de délocalisation de l’ICCO en Côte d’Ivoire. Nous pensons que la Côte d’Ivoire en tant que 1er exportateur de cacao dans le monde a droit de recevoir sur son sol le siège de l’ICCO. L’ICCO doit y venir pour se rapprocher des réalités des producteurs de cacao, afin de leur apporter son expertise dans l’analyse et la résolution des problèmes auxquels ils sont confrontés. » insiste-il et de préciser que l’ICCO inaugure son siège à Abidjan, le 25 avril 2017.

Pour le Ministre ivoirien de l’Artisanat, du Commerce, et de la promotion des PME, « La Côte d’Ivoire est un leader mondial du Cacao. La présence de l’ICCO facilitera la chaîne d’approvisionnement du pays. La problématique du cours du cacao dans le monde est aujourd‘hui un sujet important de la table. En Côte d’Ivoire, l’Icco apporte une expertise pour le renforcement des capacités », a pour sa part indiqué le Ministre Souleymane Diarrassouba.

En Côte d’Ivoire du 11 au 18 mars,  Luis Valverde fera une visite des industriels impliqués dans le cacao (Filtisac, Cemoi, Cargill) et rencontrera le Ministre de l’Agriculture et du Développement Durable ainsi que le Ministre des Affaires Etrangères. Luis Valverde se rendra ensuite au Cameroun, un important producteur de Cacao en Afrique centrale.
                                           

                                                                                                                                                           Crédit photo: Lucien Ahoussi
Moïse ACHIRO.
Source : Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*