Fin de carrière politique en 2020- Le FPI en phase avec Ouattara, « prudence » face à une grande première

En Côte d’Ivoire, un chef d’Etat en exercice annonce son retrait de la scène politique à la fin de son mandat. C’est une grande première.

« A l’occasion de mes 75 ans, ceci m’amène à réaffirmer que les institutions de la République qui seront mises en place très prochainement me permettront de prendre congé en 2020 », a déclaré ce mercredi 04 janvier Alassane Ouattara devant le corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au chef de l’Etat.

Cette annonce est diversement appréciée dans le pays. L’opposition politique estime que c’est une décision courageuse. « C’est une très grande décision. Le fait de surtout l’annoncer ainsi devant tous les ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire, est vraiment courageux de sa part. C’est à saluer. Bien sûr, cela implique un problème de succession qui se posera. Mais ce sera à tout un chacun de se préparer. Il s’agira désormais pour l’opposition de se préparer pour ne pas rater ce virage. Mais déjà, il faut reconnaitre à Ouattara ce courage », commente pour Politikafrique.info Diabaté Bêh, un secrétaire national FPI.

Alassane Ouattara a aujourd’hui 75 ans. A sa retraite de la scène politique en 2020 comme il l’annonce, il en aura 78. Sa décision apparait comme une grande première dans le pays et même en Afrique. Aucun de ses prédécesseurs ne l’avait signifié jusque-là. Houphouët-Boigny, son « père » et parrain politique, premier président ivoirien, est resté au pouvoir jusqu’à son décès, en 1993, à 88 ans, après 33 ans de pouvoir. Si Henri Konan Bédié, son successeur, a vu écourté son mandat suite au coup d’état en 1999, il est toujours présent sur la scène politique. A 82 ans, il continue de présider aux destinées du PDCI-RDA, son parti depuis 1994.

Le général Robert Guéi, Chef d’Etat et premier dirigeant de la brève transition militaire du 24 décembre 1999 à octobre 2000, décédé  en 2002 à 61 ans, venait d’être porté à la tête de l’UDPCI, un parti politique qu’il a créé un an plus tôt après son éviction du pouvoir. Laurent Gbagbo lui succède en 2000. Après 10 ans de pouvoir, il a souhaité rempiler en 2010 à 64 ans avant d’être battu par son challenger, Alassane Ouattara.

Dr Albert Kouakou Yao, Enseignant-chercheur à l’Université d’été en Sociologie à l’Université Félix-Houphouët-Boigny, prend cette annonce avec prudence. « Restons prudent sur les déclarations des politiciens africains. Avec eux tant que tu n’as pas vu, il ne faut pas croire. La Gambie est  exemple palpable. Mais l’histoire retiendra que devant les diplomates du monde entier réunis en Côte d’Ivoire, une telle déclaration a été faite. Robert Guéi a dit qu’il était venu balayer la maison et qu’une fois finie, il s’en irait mais…on connaît la suite. J’engage donc à la prudence même si l’idéal serait le respect de la parole donnée », recommande l’universitaire.

Dr Geoffroy-Julien juriste analyste politique ne dit pas le contraire. « Il faut savoir c’est la Constitution qui fixe la limitation du mandat présidentiel. Et la Constitution, traduction juridique de la volonté générale, s’impose aux volontés individuelles. Ensuite, dans son discours M. Ouattara parle de sa vie professionnelle qui a débuté à 25 ans et il compte prendre sa retraite en 2020.C’est une affaire personnelle qui ne mérite pas de commentaires particuliers. Par ailleurs, en démocratie, on ne juge pas les intentions, mais les faits. Attendons 2020, et nous pourrions apprécier objectivement les choses ».

Au RDR le parti dont est issu Alassane Ouattara, l’on estime plutôt que c’est la confirmation d’une parole. « Le président Ouattara est un homme de parole. Il n’a fait que confirmer ce qu’il ne cesse de dire depuis plusieurs mois. Il est rare sous nos tropiques de voir un président en exercice dont le bilan, à la tête de son pays est très positif annoncer son retrait prochain de la vie politique. Le président Ouattara mérite d’être salué et félicité », se réjouit Joël N’Guessan joint par Politikafrique.info.

Richard Yasseu
Source : La rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*