Fin du mandat 2011-2016- « Justice et gestion transparente », axe de travail des députés ivoiriens

C’est la fin de la 2ème session ordinaire de l’Assemblée Nationale pour l’année 2016 et aussi la fin de mandat pour les députés élus depuis 2011.  221 députés présents sur 250 siégeant ont pris part à la cérémonie de clôture du parlement ivoirien.

Pendant la cérémonie, le Président sortant de  l’Assemblée Nationale Soro Kigbafory Guillaume a tenu un discours axé sur le bilan législatif 2011-2016.

« Durant cette législature  qui s’achève, nous avons  examiné et voté  227 textes de lois de façon directe. Plus d’une centaine de lois votées ont un caractère économique, une cinquantaine est constituée de textes d’’autorisation et de ratification de conventions internationales. Nous pouvons dire que la 2ème législature a donné une place de choix à la justice sociale  et la gestion transparente de l’économie», a-t-il indiqué avant de mentionner que « le projet de loi constitutionnel a bénéficié du vote favorable de 96% de l’hémicycle ».

Poursuivant la lecture de son discours de clôture de la 2ème  session ordinaire,  Soro Guillaume réitère les avancées de la diplomatie parlementaire  de Côte d’Ivoire.

« Dans ce mandat 2011-2016, le parlement de la Côte d’Ivoire a effacé au plan international, toutes ses dettes. Et, au plan bilatéral, le parlement ivoirien enregistre  35 voyages et la visite en Côte d’Ivoire, de 40 présidents  parlementaires venus du monde. L’inscription dans 22 groupes parlementaires d’amitié et qui fait de l’Assemblée Nationale, l’institution la plus visitée de Côte d’Ivoire. Pour le volet multilatéral, l’Assemblé nationale ivoirienne participe activement à 8 organisations parlementaires  mondiales.  Aussi,faut-il noter un soutien global de 1000 milliards de FCFA en soutien technique et financier dont 13 milliards de dollars américains de l’USAID. Toutes ces actions sont pour la redynamisation et le repositionnement de l’institution, pour son rayonnement national et international », a estimé Guillaume Soro Kigbafory.

En fin de la cérémonie de clôture, le député nouvellement élu Amoin Kouassi Arsène, député de Bocanda, du RHDP est impatient. « Nous attendons janvier, pour participer à une session pleine. Aujourd’hui, nous sommes venus en tant qu’invités et observateurs. Pour prendre le train ; c’est notre baptême de feu  pour défendre les lois très prochainement », soutient-il.

Pour Mamadou Dely, ex-président du groupe parlementaire UDPCI, qui faisait son dernier tour au parlement ce mercredi, a tenu à « remercier les populations qui nous ont permis de vivre cette expérience unique. Nous aurons bien voulu la continuer, mais, il faut s’incliner devant la sentence démocratique. Et préciser que notre  expérience  est jeune  et  s’enchaîne à  une carrière politique naissante »a-t-il assuré.

Très reconnaissant d’assister pour la première fois à une cérémonie de clôture, un chef  de la circonscription de Grand-Bereby souhaite que «  cette initiative se répète vu que  le rôle de chef traditionnel permet de participer de loin à la vie politique parlementaire ».

Moïse ACHIRO.
Source : politikafrique.info.

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*