Financement des PME – les banques disposées, les opérateurs économiques doutent

Accusées d’être peu flexibles aux financements des Petites et moyennes entreprises (PME), les banques en Côte d’Ivoire veulent désormais accompagner ces dernières. Surtout celles qui auront des projets bancables.

Bonne nouvelle pour les PME en Côte d’Ivoire. Elles bénéficieront désormais d’appuis de la part des établissements bancaires installés dans le pays. L’information a été donnée par le Directeur Général de la  BICICI, Jean-Louis
Menann-Kouamé, panéliste à la deuxième édition du forum économique Euro-Ivoirien, tenu ce mercredi 10 avril dans un hôtel à Abidjan autour du thème «2012-2017- l’économie en Côte d’Ivoire : chemin parcouru ; défis à
venir ».

« Nous sommes en 2017 dans une posture meilleure pour accompagner les PME », a révélé Jean-Louis Menann-Kouamé, avant de révéler que les PME ne bénéficient pas souvent des financements des banques parce qu’elles
n’ont pas des dossiers de qualités bancables.  A l’en croire, pour aider ces PME, sa banque a initié des formations de
renforcement des capacités de celles-ci, afin qu’elles aient des projets bancables.

Dans le milieu des affaires ivoirien, si les concernés accueillent avec joie cette nouvelle, l’on reste tout de même sceptique sur son application. Aboulaye Diané est responsable d’une PME. Il estime que le Directeur général de la BICICI n’a pas été précis sur le financement. Il reste toujours pessimiste. « La réponse au problème de financement des PME par les banques est toujours opaque. Le DG n’a pas été totalement clair. La question de financement demeure », confie-t-il à Politikafrique.info.

Le Président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME-CI), Pierre Richard, ne dit pas autre chose. Selon lui, outre le manque de financement des banques, le système des réformes est aussi un frein pour l’émergence des PME en Côte d’Ivoire. S’il salue l’initiative des banques, il reste aussi prudent. « Cette Croissance de la Côte d’Ivoire n’atteint pas les PME. Beaucoup de PME sont en difficultés. Le premier frein des réformes c’est l’administration », accuse Pierre Richard.

Ainsi, les petites ou grandes entreprises présentent à ce forum recommandent plus de transparence au niveau de l’administration publique et une stabilité dans le pays. Des facteurs qui selon elles sont indispensables au climat des affaires.

La deuxième édition du forum économique Euro-ivoirien s’inscrit dans le programme des activités de la semaine de l’Europe en Côte d’Ivoire, ouvert le 8 mai et qui prendra fin le 19 mai prochain. A l’occasion, l’Ambassadeur de l’union Européenne à Abidjan, Jean François Valette a indiqué que l’objectif essentiel de ce forum est d’« offrir aux
grandes entreprises comme aux PME, une occasion originale d’échanger leurs expériences et de réfléchir ensemble aux conditions pratiques de leur installation et de leur développement en Côte d’Ivoire ».

Le marché de l’Union européenne représente 41,4%  des exportations de la Côte d’Ivoire. L’Union européenne est la deuxième fournisseuse du pays avec 30% des importations. La semaine de l’Europe en Côte d’Ivoire sera meublée entre autres par des tables rondes, des projections de film et des journées sportives. Elle intervient dans le cadre de la Journée de l’Europe, célébrée le 9 mai en commémoration de la déclaration Schuman, qui fut l’acte de naissance de l’Union européenne actuelle.

Gnoungo Fanta
Source : politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*