Fonction publique : 348 concours ouverts, chasse aux vendeurs de concours et candidats-corrupteurs, présélection pour ENA

Le Ministre de la Fonction publique  et de la Modernisation de l’Administration, Abinan  Kouakou Pascal  a annoncé ce jeudi 16 mars, dans un point presse l’ouverture de 348 concours administratifs pour l’année 2017. Les inscriptions en ligne pour ces différents concours débutent dès ce vendredi 17 mars et prendront fin le 19 mai prochain.

Selon le Ministre, Abinan  Kouakou, ces 348 concours concernent 9096 postes budgétaires. « On enregistre une augmentation aussi bien au niveau du nombre de concours que de postes budgétaires comparativement à la session précédente, car la session 2016 prévoyait 278 concours pour 8 321 postes », a indiqué  Abinan Kouakou.

Non sans préciser que les secteurs prioritaires demeurent la santé et l’éducation. Pour 2017, un pas important est fait pour la déconcentration des concours administratifs. Ils vont s’étendre à 17 régions du pays en lieu et place de 6 pour 2016.Il s’agit des villes de  San-Pedro, Abengourou, Bondoukou, Bouna, Odienné, Daoukro, Dimbokro, Séguéla, Soubré qui viennent s’ajouter à Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, Daloa, Man. « Le choix des villes tient compte de la situation géographique mais surtout de la densité de la population notamment celle des fonctionnaires », a justifié le Ministre.

Malheureusement, il n’a toutefois pas insisté sur la justification du paiement de certains montants par les candidats, déjà sans le sou. L’ex-ministre de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative, Gnamien Konan l’a qualifié « d’arnaque plus grosse que celle de l’agrobusiness ». Selon lui, durant son temps de passage à la tête de ce ministère, « aucun candidat ne déboursait quelque argent pour présenter un concours administratif ».

Un autre point à l’ordre du jour, l’organisation d’une phase de présélection se fera désormais pour les candidats inscrits au concours de  l’Ecole Nationale d’Administration (ENA). En vue de doter l’administration ivoirienne de cadres à niveau et ayant la conscience du service public. Le Ministre a mis en garde tous  les arnaqueurs ou « vendeurs de concours ». « Toutes les dispositions ont été prises pour les identifier afin qu’ils répondent de leurs actes devant les autorités judiciaires ».

Avant de préciser que « personne ne réussira s’il donne  de l’argent ». Face à la nouvelle menace de la grève des fonctionnaires, Abinan Kouakou Pascal a révélé que les travaux du  Comité de négociation de la trêve sociale démarreront d’ici le  lundi  20 mars.

Dans le souci d’assainir la relation entre l’administration et les usagers, la mise en place d’une structure appelée l’Observatoire du service public (OSEP) a été adopté le 8 février dernier en Conseil des Ministres. Il sera chargé de recueillir toutes les plaintes relatives aux dérives et actes de corruption des services publics.

Gnoungo Fanta
Source : rédaction politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*