FPI, Affi- Sangaré, « igname coupée »

Le président du Front Populaire Ivoirien s’est prononcé sur l’avenir de son parti au regard des résultats obtenus aux législatives du 18 décembre dernier.

Affi N’Guessan a décidé de revoir le prisme politique du FPI qui devrait s’affranchir de l’image pesante de Laurent Gbagbo. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il bénéficie de soutien.

« Ce que je sais qu’ il a dit (Affi N’Guessan ), c’est qu’ il faut définitivement rompre avec les frondeurs pour qui nous sommes devenus de vrais adversaires. Leur raison de vivre, c’est de détruire le parti et principalement la partie Affi et ses proches », c’est la réaction à Politikafrique.info du Pr Abouo Ndori Raymond le vice-président du Fpi d’ Affi N’Guessan ce lundi 26 décembre relativement aux propos attribués  au président statutaire de cette formation politique.

Le leader des frontistes ivoiriens aurait signifié que son parti  a besoin d’ une refonte qui nécessite entre autres  de se détacher « de l’ image de son fondateur » et du « nationalisme débridé » pour aller de l’ avant.

« Le Fpi doit se rénover en se détachant de l’ image de son fondateur qui constitue un handicap. Après ces élections, on passe à une autre phase qui ne doit pas s’accommoder de tergiversations vis-à-vis de ceux qui ont montré qu’ils ne sont pas capables de se reformer (…) qui veulent s’accrocher au passé et qui constituent un boulet. Il faut couper ce boulet et aller de l’avant (.. ). Le Fpi a été traité de parti xénophobe, sectaire et violent, il faut rompre avec tout cela (…) pour construire un parti républicain, soucieux de la stabilité politique, ouvert au monde et non un parti renfermé sur un nationalisme débridé », comme on peut le lire sur le post publié dans le groupe de discussion « Côte d’Ivoire :Lmp-Rhdp-Lider, Mots pour Maux », intervention attribuée à Affi N’Guessan.

Pour Abouo Ndori Raymond qui dit ne pas avoir connaissance de ces propos, loin est toute intention de créer une autre formation politique en dehors du Fpi. Il soutient en revanche que l’ heure n’est plus au rapprochement avec le camp Sangaré. «Nous avons décidé de ne pas perdre le temps à chercher une réconciliation avec le groupe de Sangaré. Ce n’est vraiment pas la peine. Il faut rebâtir le parti. On a perdu trop de temps. On s’ est rendu compte que le parti a besoin d’ une refondation en quelque sorte pour utiliser le terme qu’on aime nous-mêmes. Le parti a besoin d’ être restructuré et c’est à cette tâche là que nous allons nous atteler. On ne va plus perdre le temps à aller voir Sangaré et les siens pour se réconcilier. C’est fini », tranche  l’ancien ministre de la Construction et de l’Urbanisme  de Laurent Gbagbo.

Alcide Djédjé vice-président de cette formation ne dit pas le contraire. « Je ne suis pas informé. Mais il faut savoir qu’ avec ceux qu’ on appelle les frondeurs, nous ne faisons plus parti du même parti politique, le président Affi l’ a dit dans un journal de la place. Il y a aussi un débat qui est ouvert sur la nécessité de se réconcilier qui pour nous ne sert plus à rien. Ils nous prennent comme leurs premiers adversaires en Côte d’Ivoire. Ils préfèrent que le Rhdp gagne à Ouragahio plutôt que moi qui suis du Fpi. A partir de ce moment comprenez qu’on n’a plus rien à faire ensemble », a déclaré l’ex-ministre des Affaires étrangères de Laurent Gbagbo joint par Politikafrique.info.

Le Front populaire ivoirien ex-parti au pouvoir en Côte d’Ivoire et fondé par Laurent Gbagbo est en proie à des convulsions internes depuis la fin de la crise postélectorale de 2010-2011. Une fronde née en son sein et conduite par Aboudrahamane Sangaré dispute le contrôle de ce parti à Affi N’guessan, le président statutaire. Dans le cadre des élections législatives du 18 décembre dernier, cette fronde a appelé au boycott du scrutin et appelé les militants et sympathisants du Fpi à donner dos aux urnes. La partie d’ Affi qui a participé à ce scrutin a récolté trois élus et accuse cette fronde d’ être la cause de ce résultat.

Richard Yasseu
Source : La rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*