Front social- Amadou Gon Coulibaly, « mardi prochain, signature de la trêve sociale entre gouvernement et syndicats »

Le dialogue a prévalu entre le gouvernement, demeuré à l’écoute des syndicats de la Fonction publique. Toute chose qui aboutit selon le Premier Ministre à la signature d’une « trêve sociale » mardi prochain.

Le ministre de la Fonction publique, Pascal Abinan Kouakou et des membres du gouvernement, à coup sûr les autres ministres en charge de secteurs sociaux tels l’Education Nationale, l’enseignement technique et professionnel, la Santé, l’Enseignement Supérieur et bien d’autres, se retrouveront avec les responsables syndicaux de la Plateforme des syndicats de la Fonction publique ivoirienne, pour parapher un document portant « trêve sociale ». La durée de cette trêve sociale qui permettra au gouvernement de souffler tout en recherchant les moyens financiers pour résoudre les attentes des syndicats et militaires, n’est pour l’heure, pas connue. Toujours est-il que le dialogue a fonctionné entre le gouvernement et les acteurs sociaux. Les fonctionnaires ivoiriens revendiquent 243 milliards de FCFA d’arriérés et primes avaient débrayé du 9 au 23 janvier dernier. Dans la foulée, une série de mutineries dégonflaient les caisses de l’Etat. Face à ces remous sociaux, les régions du Woroba, du Denguélé et des Savanes, entourées de leurs frères des autres régions du pays, réunies ce 4 mars à korhogo, ont traduit leur soutien au Président Alassane Ouattara. « Nous sommes ouverts aux suggestions et critiques constructives » a pour sa part réitéré Amadou Gon Coulibaly au cours du meeting de ce matin, au stade municipal de Korhogo.
Adam’s Régis SOUAGA, Envoyé Spécial
Source : rédaction politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10
  • tags

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*