Hiré: Mort d’un cycliste, la population en colère pille la maison d’un gendarme

La mort d’un jeune orpailleur ce jeudi 6 mars a suscité la colère de la population du quartier Baoulé à Hiré, localité située  au Sud-ouest de la Côte d’Ivoire, dans la région du Lôh-Djiboua (Divo) a appris Politikafrique.info.

Selon un habitant joint sur place, un incident est à l’origine de ce soulèvement. Et les faits se sont déroulés sur la route d’Oumé à quelques kilomètres de Hiré. « Il s’agit de deux orpailleurs qui passaient à moto, à l’approche d’un poste de contrôle de la gendarmerie, ils ont été sifflés par un agent de sécurité. Mais, ils n’ont pas obtempéré. Ainsi, le gendarme s’est saisi d’un morceau de bois pour frapper l’un des motocyclistes qui a trébuché avant d’être percuté par la moto de son ami qui était juste derrière lui. C’est ainsi qu’il est mort et l’information a révolté la population », a-t-il rapporté.

Dans la ville d’Hiré, qui connaît depuis quelques années une effervescence par rapport à l’exploitation de minerais par plusieurs sociétés, selon la source, la mort de ce jeune orpailleur a entraîné le pillage de la maison  d’un gendarme. Pour réclamer justice, la population s’est dirigée vers  le commandant de brigade. Saisi pour avoir la version de la gendarmerie, le service communication du commandement supérieur est à la collecte de l’information sur les faits avant de situer  comme d’habitude, les circonstances exactes de la survenue de ce drame et la suite à donner.

Gnoungo Fanta
Source : rédaction politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*