Législatives Agboville- La CEI s’active pour ce dimanche

Les préparatifs vont bon train pour les législatives du dimanche 18 octobre à Agboville.

Après une semaine de campagne âpre, les candidats s’affairent ce samedi aux derniers détails du scrutin. La commission électorale indépendante (Cei)se dit prête.

Au niveau du siège régional de la CEI, les différents présidents de bureaux de votes viennent au fur et mesure retirer les tablettes qui servent  à identifier les électeurs, constate politikafrique.info.

Selon le président régional de l’Agnéby-Tiassa, Ousmane Traoré, le matériel est déployé aujourd’hui dans les villages.

« On est en train de déployer le matériel actuellement dans les villages. Demain matin, on fera pour la commune », explique t-il à politikafrique.

Le président  rassure donc que ses équipes sont « prêtes pour  le scrutin du dimanche ».
Le département de l’Agnéby-Tiassa compte 102376 électeurs dont 37 163 électeurs dans la communes d’Agboville.
Ce samedi dans les différents  quartiers généraux des candidats, les staffs s’activent à donner la formation aux représentants des candidats dans les bureaux de vote.

« Nous avons tous nos représentants dans tous les bureaux de vote, aussi bien aux villages qu’en ville », se réjouit Sanogo,vchargé de communication du candidat FPI, Pr Abouo N’Dori Raymond.

Joint par politikafrique.info, le staff communication du candidat Rhdp, Adama Bictogo ne dit pas autre chose. « Actuellement se tient une réunion du comité technique. Tout sera prêt », lance l’un des responsables de la communication de Adama Bictogo.

Quant au  candidat indépendant dans la commune d’Agboville, Baraud Michel, il nous a confié qu’il fera la formation de ses représentants avant la fin de l’après-midi.

Après la campagne, la commune d’Agboville a repris son ambiance habituelle.
Les riverains vaquent tranquillement à leurs activités quotidiennes. Sauf que depuis jeudi, la population ne peut se recharger en unités téléphoniques, les revendeurs, appelés gérants de cabines téléphoniques sont en grève. Ils réclament une amélioration de leurs commissions à hauteur de 20%.

14 candidats  sont en lice à Agboville dont six dans la commune et huit pour la sous-préfecture. Ce, pour deux sièges à pourvoir.

Gnoungo Fanta, Envoyée Spéciale à Agboville
Source :politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*