Lutte contre le terrorisme dans la bande sahélienne- Les africains pour la bataille, européens et américains pour le financement

Le conseil de sécurité de l’ONU a adopté le 21 juin, à l’unanimité, une résolution saluant le déploiement d’une force africaine pour combattre les Djihadistes dans la région du sahel.

Cette résolution, portée par la France, a été validée par les quinze membres du conseil de sécurité, après que Paris et Washington soient parvenus à établir un accord sur son contenu.

Après plusieurs jours de négociations, la France et les Etats-Unis ont fini par trouver un accord sur la formulation, de la résolution  qui a été présentée mercredi 21 juin devant le conseil de sécurité des Nations Unies. Le texte, porté par la France, salue le déploiement de la force Africaine anti–Djihadiste des pays du G5 Sahel (Mali, Burkina Faso,
Niger, Mauritanie, et le Tchad), mais ne prévoit pas que lui soit délivré un mandat de l’ONU.

La résolution qui à été présenté devant le conseil de sécurité était particulièrement attendue. Le texte prévoyait que le conseil de sécurité autorise le déploiement de la force africaine sous mandat des Nations Unies, permettant « 
d’utiliser tous les moyens nécessaires  pour combattre le terrorisme, le trafic de drogue et le trafic des personnes ».

Les Etats Unies avaient auparavant posé leur veto. Pour Washington, le projet de résolution était trop imprécis. Surtout, les Etats Unies n’estimaient qu’une simple déclaration du conseil de sécurité passe par l’adoption d’une résolution, se faisant l’écho de la demande du G5 Sahel et de l’union africaine.

Du côté de la diplomatie française, également on se félicite d’un texte présenté comme plus fort en matière de soutien politique essentiellement

du fait de l’adhésion des Etats-Unis « Cette résolution enverra le message fort, très fort que le conseil de sécurité est uni et ferme face au terrorisme dans le sahel. Je pense que tout le monde est conscient qu’une telle mission est plus que nécessaire dans cette région »  a affirmé François Delattre, ambassadeur Français aux Etats-Unis.

Le vote du projet de résolution est intervenu à quelque jour du prochain sommet du G5 Sahel, qui doit  se tenir le 2 juillet  à Bamako. Il coïncide également avec l’annonce, lundi 19 juin, dune participation de l’union européenne au financement de la force africaine anti djihadiste au Sahel.

Océanne Ouattara
Source Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*