Man- Le Préfet séquestré, menace de fermeture de la mosquée sunnite, reprise du dialogue ce mardi

Le Directeur Général des Cultes, Bamba Messamba n’a pu trouver une solution pacifique et amiable entre les deux parties en conflit au sein de la confrérie des musulmans sunnites de Man.

Arrivé le samedi 17 juin dernier dans la capitale des 18 montagnes, Bamba Messamba a constaté de visu l’étendue de la guéguerre entre musulmans sunnites de Man, au point de ne pas pouvoir s’entendre autour de la mosquée du Domoraud. La négociation entamée ce jour a échoué comme constaté par Politikafrique.info sur place.

Ce lundi la salle des réunions de la préfecture est pleine. Les deux camps en conflits sont présents. Celui de l’Imam Hamed Sidibé et de l’Imam Hassan Touré. De 10 heures à 16 heures, aucune solution n’est trouvée. Les deux parties en conflit restent campées sur leurs positions. Les solutions du directeur général des cultes sur propositions des deux camps après plus de 2 heures de huis clos sont refusées par le groupe de l’Imam Sidibé Hamed. Ces derniers qui voudraient selon le camp de Hassan Touré, prendre la mosquée qui est un bien communautaire, pour héritage à léguer au fils de l’Imam Sidibé, restent intransigeants. Les discussions deviennent houleuses, le préfet de région est pris aux collets.

Une situation qui contraint le DG des cultes à mettre fin aux discussions en appelant les deux parties à la retenue pour une reprise des négociations ce  mardi à 9 heures. Avec en ligne de mire la mise sous scellé de la mosquée si une solution ne serait pas trouvée au problème.

Depuis plus de deux ans une crise sans précédent secoue la communauté sunnite de Man. Une crise qui a fait couler le sang et occasionner des dégâts matériels. Plusieurs motos dans le mois de juin 2016 ont été calcinées, une violence qui contraint le Préfet de la région du Tonkpi, Soro Kayaha Jérôme à fermer la mosquée en attendant qu’une solution soit trouvée entre les parties en conflit. Contre toute attente, le 6 juin dernier une centaine de femmes ouvrent les portes de la mosquée et s’y installent. Foulant ainsi aux pieds les décisions de l’autorité. Une série de négociations est engagée. Tout cela reste sans suite. Le Directeur général des cultes, Bamba Messamba, saisi se rend à Man le samedi 17 juin pour essayer de faire entendre raison aux uns et aux autres. Pour l’heure sans grand succès. En espérant que la rupture du jeûne ce soir et les prières permettent aux musulmans sunnites de Man d’agir en conformité avec les saintes écritures du Saint Coran et d’agir pour la paix dans leur communauté.
Nous y reviendrons

Adam’s Régis SOUAGA, Coll: Jean Olivier à Man

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*