Mutinerie- Anges Kessy attendu pour envisager une « instruction ou pas »

Le Commissaire du Gouvernement, Anges Kessy Bernard Kouamé, en mission hors du pays, est attendu pour envisager si oui ou non le parquet militaire doit ouvrir une instruction suite aux morts et blessés relevés suite à l’insurrection des soldats qui revendiquaient leurs arriérés de primes évalués à 7 millions FCFA par individu.

Politikafrique.info a fait un crochet au parquet du Tribunal militaire pour savoir la procédure qu’ en courent les soldats rebelles qui ont refusé d’obtempérer à un ordre du chef suprême des armées.

Le ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense, Alain Richard Donwahi a, au cours de la conférence de presse animée ce mardi 16 mai en son cabinet, annoncé l’ouverture d’enquête. Et comme ce sont des soldats, quoi de plus normal que le parquet militaire s’en saisisse afin de retrouver les meurtriers des quatre personnes décédées et des neuf blessés.

Le doyen des juges d’instruction, commandant Koffi Roger a indiqué à Politikafrique.info que « C’est seulement le chef du parquet qui peut  s’exprimer, s’il veut une instruction ou pas. Si l’ordre d’une instruction nous parvient, nous travaillerons et communiquerons. »

Pour  le Juge Dosso du même tribunal, « Nous n’avons pas le droit de parler. Nous le faisons seulement si le commissaire du gouvernement nous donne délégation. Il  faut attendre son retour »  a-t-il fait savoir.

Du vendredi 12 au mardi 16 mai, les soldats ont bruyamment manifesté pour dénoncer la manipulation au sujet de la renonciation de leurs primes comme annoncé sur les antennes de la RTI1 et pour en exiger le paiement. Quatre jours d’arrêt d’activité qui ont eu un impact certain sur l’économie du pays.

Il conclut;< Nous aussi, nous reprenons le travail aujourd’hui. Nous n’avons d’informations particulières>.

Moïse ACHIRO.

Source:politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*