La mutinerie plombe le Trésor.  

Les mutineries militaires de janvier et de début février ont eu des conséquences très préjudiciables sur les caisses de l’Etat ivoirien. La grosse victime est le Trésor public qui a réalisé une triste performance sur le marché financier régional. Le 9 février, le Trésor public a lancé des obligations pour un montant de 50 milliards fcfa. Seulement 12,041 milliards FCFA ont pu être levés .

Sur les huit pays de l’Uemoa, seuls la Côte d’Ivoire et le Sénégal avaient souscrit pour respectivement 5 milliards fcfa et 7 milliards fcfa. ‎Le marché a frémi sur les événements en Côte d’Ivoire.  Déjà au mois de Janvier, sur un montant de 110 milliards fcfa que recherchaient l’Etat via des émissions de bons de trésor pour financer les dépenses de fonctionnement, 96 milliards fca avaient été levés.

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*