Mutinerie, le point dans la soirée du 15 mai à Abidjan et à l’intérieur

Après quatre jours de mutinerie, une accalmie relative règne en Côte d’Ivoire en ce début de soirée ce lundi 16 mai.

A Abidjan la capitale économique, si dans certains quartiers, la présence de militaires insurgés n’ est plus trop visible, dans la commune de Cocody des bruits d’ armes continuent de faire entendre.

Un habitant riverain de la caserne d’Akouédo, joint à 19 heures 40 par Politikafrique.info indiquait que des militaires qui tiennent toujours des barrières au niveau du grand carrefour de la Riviera Palmeraie, continuaient des tirs sporadiques. A Bouaké l’épicentre des soulèvements, un habitant du quartier Broukro joint par téléphone déclarait avoir vu aux environs de 18 heures 30, des militaires passer à bord d’un véhicule 4*4 qui tiraient quelques rafales en l’air.

A Gagnoa au centre-ouest de la Côte d’Ivoire, un témoin indiquait une accalmie dans cette ville où, le corridor de sortie en direction de Sinfra a été levé. A Korhogo au nord du pays, un fonctionnaire habitant du quartier ‘’ Sinistré petit marché’’ indiquait qu’ un calme ordinaire contrastant avec les trois précédents jours régnait.

Une situation identique à Anyama où selon un habitant, les barrages ont été levés. Un peu plus tôt en début de soirée, dans un bref communiqué lu à la télévision nationale, le ministre de la Défense Alain Richard Donwahi annonçait « qu’un accord venait d’ être trouvé avec les insurgés », et que des « modalités de sortie de crise » étaient trouvés, avant d’ inviter les mutins à regagner les casernes. Ce qui n’a pu empêcher la poursuite des tirs à Bouaké et à Akouedo. Dans l’après-midi, le Consul général de France à Abidjan a demandé aux établissements scolaires d’enseignement français de rester fermés le mardi 16 mai,  » en fonction des incertitudes sur l’évolution de la situation« . Il a recommandé de »limiter les déplacements à Abidjan et dans le reste du pays « .

Le Consul proscrit les déplacements vers Bouaké.

Richard Yasseu

Source : Rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*