Depuis Paris, Alassane Ouattara- « Agrobusiness, une vaste escroquerie,avec les fonctionnaires nous négocions, merci à Hollande »

En visite à l’Elysée ce mercredi 15 mars, le Président ivoirien Alassane Ouattara s’est exprimé pour la première fois sur la situation sociopolitique de son pays marquée dernièrement par des remous sociaux et militaires.

Cette visite a été aussi l’occasion pour le chef de l’Etat ivoirien de se prononcer pour la première fois sur l’actualité brûlante de son pays. A l’issue de son tête-à-tête avec son homologue français François Hollande qui l’a reçu ce mercredi en fin de matinée à l’Elysée, Alassane Ouattara a évoqué avec la presse les questions brûlantes de l’heure dans son pays, à savoir, les placements d’argent dans l’agrobusiness et des revendications sociales, à la suite des mutineries.

« L’agrobusiness c’est un problème d’escroquerie par un certains nombre de personnes qui font d’ailleurs l’objet de poursuites. Des mandats d’arrêts internationaux ont été émis, et les remboursements ont commencé aujourd’hui (mercredi 15 mars, Ndlr). Il faut protéger les ivoiriens contre de telles pratiques. C’est cela notre rôle et nous l’avons engagé », a déclaré le Président ivoirien.

S’agissant des revendications sociales qui ont dernièrement secoué la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara fait savoir que les remous sociaux ne sont pas le propre de son pays. «…les revendications sociales sont tout à fait normales. Les grèves on en voit ici, on en voit partout », soutient-il.

« La Côte d’Ivoire est une économie dynamique. Les choses se passent bien. Les fonctionnaires après 25 ans de blocage de salaire, ont eu une augmentation de 20 à 50% au cours des quatre dernières années. Nous le savons tous, l’appétit vient en mangeant. Donc ils en demandent plus. Nous négocions. Et nous ferons pour le mieux. Il faut simplement s’atteler à réduire le taux de pauvreté, ce que nous avons commencé à faire. Et faire en sorte que le plus grand nombre d’ivoiriens puisse profiter de la prospérité économique de la Côte d’Ivoire », a précisé Alassane Ouattara.

Cette visite au président français a indiqué l’hôte, s’inscrivait dans le cadre des liens d’amitié et de fraternité entre les deux hommes d’Etat, et au-delà, entre les deux pays. Elle visait surtout, a poursuivi Alassane Ouattara, à remercier son homologue pour son soutien à la Côte d’Ivoire, l’Afrique de l’ouest et à l’Afrique toute entière. Et principalement pour l’aide apporter à la sous-région ouest africaine dans la lutte le terrorisme. « N’eut été son intervention au Mali, beaucoup de pays en Afrique de l’ouest auraient été en très grande difficulté. Donc je suis venu lui dire que nous voulons lui rendre un grand hommage. Des chefs d’Etat l’ont fait à Bamako à l’occasion du sommet Afrique-France. Mais je tenais personnellement à venir lui dire toute notre gratitude. A lui-même, à toute son équipe et bien sûr au peuple français », a conclu le président ivoirien.

Richard Yasseu
Source : rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*