Préparation de Noël- Derrière la célébration spirituelle, le boom festif et économique

Noël c’est dans 24H. Cette célébration symbolise « la naissance de » l’enfant Jésus » pour les uns ou la venue du père Noël pour les enfants qui ont été « sages et gentils » durant toute une année. Peu importe la catégorie dans laquelle l’on se trouve, chacun prépare la fête selon ses convictions et ses moyens. Politikafrique.info a pris le pouls de ces préparatifs dans la commune d’Adjamé.

Bousculades, sueur, empoignades, disputes, promotions d’article dans les boutiques, inauguration de magasins vestimentaires  et de jouets, musique à casser le tympan, marchandage,  cris,  bruits  de klaxons de véhicules qui dispersent de temps en temps la foule, nous sommes à adjamé. Liberté, forum, mosquée l’ambiance est la même  .Les Préparatifs de la Noël vont bon train. La face la plus visible du « joyeux Noël » est l’ambiance économique dans les magasins de jouets.

Dans le magasin de jouets de Nadia Noudine les clients se bousculent pour avoir les prix des différends jouets. Monsieur Konan Alex est tout heureux  d’avoir conclu une bonne affaire. Il vient d’acheter une poupée à sa fille de 4 ans. «  Elle avait dit 13.000 FCFA au départ mais finalement je l’ai eue à 10.000 F «  se réjouit-il.

C’est le second cadeau qu’il réserve à sa fille après un vélo  pour la Noël et pour  lui le prix n’a pas d’importance quand il s’agit de faire plaisir à son bébé.

Aristide Guéi  lui n’a pas pu prendre de cadeaux pour ses deux  enfants faute de moyens financiers mais il a l’intention de » revenir plus tard s’il le faut ».

Pour la propriétaire du magasin  » c’est la traite » même si elle ne donne pas de chiffre, elle reconnait que  » les affaires marchent bien depuis le début du mois de décembre ».

Chez Jérôme Oulaï qui a son étalage de jouets, c’est également la période de la vache grasse. Dinette, poupée, lego, voiture télécommandée, « tout marche ». Il suffit pour lui de connaître l’âge et le sexe de l’enfant pour conseiller un bon jouet aux parents indécis.

Pourquoi toute cette effervescence autour de cette fête et quel rapport avec les jouets offerts aux enfants?

Dr Yao Fulbert sociologue, enseignant-chercheur à l’Université Félix Houphouët-Boigny, explique que « Le jouet dans son premier sens est un outil qui participe à la socialisation de l’enfant « .Il ajoute que c’est un moyen de socialisation pour l’enfant qui va lui permettre de développer certaines capacités. Cependant il a un conseil:«  avant de choisir un jouet, il faut connaitre la personnalité de l’enfant ».

Quant à Fofana Memon lui aussi sociologue, enseignant-chercheur à l’université Péléforo Gon (Korhogo),  il attribue un rapport historique  entre la célébration  de la fête de noël et la distribution des cadeaux,

Cependant il précise qu’un enfant  a droit a un cadeau tous les jours  »  et non pas précisément à cette  période. Il spécifie qu’il est mieux  » de donner à l’enfant des jouets qui peuvent l’enseigner, qui sont instructifs notamment qui l’aide à développer son cerveau et non des jouets qui lui enseignent la violence ou la  bagarre ».

Pour l’abbé Charles Dagnan doctorant en théologie spirituelle à l’université catholique de l’Afrique de l’ouest (Ucao), noël est d’abord une fête religieuse, une fête spirituelle qui est la naissance de Jésus. « Donc l’aspect spirituel ne peut pas s’effacer. » précise t-il. Concernant l’effervescence dans la ville, il est heureux de voir toute cette agitation autour de cette fête  parce qu’au-delà de la facette commerciale qui est mise en avant, c’est l’aspect spirituel qui « les pousse à aller vers l’aspect économique ». Il soutient que faire noël dans la joie c’est aussi rendre gloire à Dieu. Pour les cadeaux attribués aux enfants, il explique que « Jésus qui vient c’est un enfant, du coup on estime que noël c’est pour les enfants  alors nous en le regardant enfant on pense aux autres enfants ».
Il ajoute aussi que c’est une fête de la charité, une fête du partage de joie ou l’on est appelé à avoir un regard beaucoup plus tourné vers les enfants et à avoir une attitude d’enfance.

A Bouaké, dans le centre-Nord ivoirien, la célébration de Noël a donné comme partout ailleurs à des séances d’élévation spirituelle pour les enfants à la cathédrale. Mais, aussi, loin des festivités spirituelles, au constat de ce que la Côte d’Ivoire partage en mieux, l’indiscipline.

En dépit d’un arrêté du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, les pétards, pourtant interdits, troublent la quiétude de la population. En ce début de soirée du 24 décembre, la présence policière bien visible aux abords du grand marché n’empêche aucunement les hors-la loi de lancer de gros pétards. Sans que cela ne semble émouvoir les agents des forces de l’ordre.

Raïssa Yao et Adam’s Régis SOUAGA
Source: Rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*