Présidentielle Américaine,  Ça Trump ou c’est Hillary ?

La course à la  Maison Blanche entre Hillary Clinton et Donald Trump s’annonce âpre. En tête dans les sondages, la démocrate est depuis ce lundi 25 juillet, devancée de quelques points par son rival républicain (48% contre 45%), selon les derniers sondages publiés. Les deux candidats ont vu le début de leur convention perturbé par des mauvaises notes. Les dés sont jetés. Qui remportera la présidentielle du 8 novembre ?

Pour le Pr Pierre Dogbo, juriste politologue ivoirien, joint par politikafrique.info, les américains ont le choix entre une femme d’expérience et un homme sans expérience.

« Hillary a été longtemps Secrétaire d’Etat américain. Elle a une expérience de la politique étrangère de son pays. Contrairement à son adversaire Donald Trump », analyse t-il.
Selon lui, vue sa grande expérience, Hillary Clinton a des chances d’être la première femme présidente des Etats-Unis.
Toutefois, le Pr Dogbo précise que l’affaire des emails d’Hillary qui a suscité la démission de la Présidente de son parti à la veille de la convention, relève un problème d’éthique. « Le scandale prouve qu’elle a été favorisée par la Présidente,  Debbie Wasserman Shultz par rapport à Bernis Sanders. Qu’est-ce que  les américains pourraient-ils faire avec une Hillary qui traine trop de casseroles ?», interroge le politologue.

La Présidente du Comité  National  Démocrate(CND), Debbie Wasserman Shultz a annoncé sa démission le dimanche 24 juillet, à la veille de la convention de l’investiture de la candidate Hillary Clinton. Debbie Shultz a vu ses emails de soutien à Hillary Clinton divulgués par wikileaks, confortant ainsi un parti pris et donnant un sens aux critiques acerbes de Bernis Sanders contre le  CND. L’adversaire d’Hillary Clinton aux primaires démocrate, avait accusé le comité de privilégier la candidature d’Hillary Clinton. Ce scandale a  créé des tensions au sein des démocrates.

Mais,  Bernis Sanders a décidé de tourner la page. Il a jugé que la démission de la présidente du CND permettrait d’endiguer les tensions au sein du parti et de se concentrer sur la présidentielle du 8 novembre prochain.
Bernis Sanders a appelé à voter Hillary Clinton à l’ouverture, lundi de la convention. « Hillary Clinton sera une présidente exceptionnelle et je suis fière d’être à ses côtés », s’est-il réjouit.

La semaine dernière, l’investiture de Donald Trump, candidat républicain a également été perturbée. Son épouse est accusée d’avoir prononcé un discours plagié sur celui de Michelle Obama, lu à la convention des démocrates en 2008.
Bien que plébiscité,  l’homme d’affaires a essuyé les hués des délégués opposés à sa candidature, au cours des manifestations anti-trump.
Connu pour ses nombreuses frasques, notamment ces propos islamophobes, interdisant l’entrée des musulmans au Etats-Unis, Donald Trump est en passe de perdre l’électorat musulman américain.

 Fanta Gnoungo

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*