Référendum – Double bulletin, CEI surprise, « le gouvernement ne dit pas vrai »

La Commission Electorale Indépendante et l’opposition battent en brèche l’affirmation du gouvernement sur le bulletin double.

Le gouvernement ivoirien a annoncé officiellement ce mercredi  19 octobre à l’issue du conseil des ministres, que le référendum du 30 octobre prochain se fera avec deux bulletins qui représenteront le « oui » et le « non ». En soi, rien de bien extraordinaire. Cela se pratique partout pour un référendum. Mais là où le bas blesse, c’est quand l’exécutif indique que ce choix du double bulletin est une proposition de la Commission Electorale Indépendante (CEI), structure en charge des élections dans le pays. « Le bulletin double est une proposition de la CEI. Ni le gouvernement, ni la CEI n’enfreint la loi », a soutenu le porte-parole du gouvernement.

Au boulevard Latrille, Résidence Angoua à Cocody II Plateaux où siège la CEI, l’information est accueillie avec étonnement. « Mais comment le gouvernement peut-il dire cela? Ou bien, veut-on nous faire passer pour des antidémocrates ? » S’interroge sous le couvert d’anonymat un collaborateur de Youssouf Bakayoko, avant d’ajouter que « ce n’est pas une proposition de la CEI ».

Au sein de l’opposition politique, l’on rejette cette information et ne reconnait pas non plus l’implication de la Commission dans cette proposition validée par le gouvernement. «Selon des confidences que nous avons, la CEI a proposé un bulletin unique pour le référendum conformément au code électoral. C’est le gouvernement qui a décidé autre chose », révèle à Politikafrique.info Abouo Ndori Raymond, vice-président du Front Populaire Ivoirien chargé des questions électorales.

L’introduction du bulletin double est dénoncée par les partis politiques de l’opposition. Ils estiment que c’est un « recul de la démocratie ». Qui du gouvernement et de la CEI est donc auteur de cette proposition pour le référendum ? La question reste posée. Mais déjà, au sein de l’opposition politique nationale, le doute s’installe sur les résultats de ce scrutin. « Il faut craindre que la CEI ne proclame des résultats autres que ceux qui sortiront des urnes lors de ce référendum », s’inquiète Martial Ahipeaud le président de L’union pour le développement et les libertés (UDL).

Richard YASSEU
Source Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

  1. Je suis étonné que l’on n’est rien compris depuis lors! La démocratie a foutu le camp depuis belle lurette! La seule lecture du présent projet de constitution 2016 me donne droit à des cachets de paracétamol! Pour une question de double bulletins (quelque soit le commanditaire), est déjà le miroir des résultats! La démocratie à l’émergence, quand tu nous tiens!!!

  2. Un referendum , une proposition de double bulletin , pour ma part on devrait plutot chercher les avantages et les inconvénients de ce reFerendum avant de faire un quelconque choix et est ce que nos Dirigeant seront digne de confiance pour une application ferme de ce referendum !!

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*