Report du procès Laurent Gbagbo et Blé Goudé au 8 mars, les clarifications de la CPI

La reprise du procès conjoint de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ministre Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI) n’a pu se tenir comme prévu ce lundi 6 mars 2017. Des divergences ont opposé le bureau du procureur et les défenses des accusés sur le passage d’un témoin. Cela a bouleversé l’audience, au point de la faire reporter au mercredi 8 mars  sur décision du président du tribunal le juge Cuno Tarfusser.

Le témoin P11, n’a pu s’exprimer. Les avocats de la Défense récusent son Conseil au motif que ce dernier est le même que celui du témoin P10. Pour les conseils de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, cette conformité pourrait créer un conflit d’intérêts. Le bureau du procureur lui, estime qu’il n’en est rien. Le manque de consensus sur les principes de départ pour le témoignage de P11 a amené le juge président à reporter l’audience au mercredi 08 mars 2017.

Faut-il craindre que cela impacte le passage du témoin P11 à la barre ? A la Cour pénale internationale, on se garde de faire tout commentaire. « Ce genre de question est laissée aux juges pour statuer. Nous ne pouvons spéculer sur leur décision », répond Fadi El-Abdalah le porte-parole de cette cour de justice, joint par Politikafrique.info.

P11 est le 35ème témoin à se présenter devant la CPI pour le compte du bureau du procureur. il intervient après le passage de Brédou Mbia l’ex-directeur général de la Police de Côte d’Ivoire.

Richard Yasseu
Source : rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*