Rhdp – Les militants, le texte à voter, « on ne connaît pas ».

La campagne pour le « oui » à la troisième République a été ouverte ce 22 octobre au stade Félix Houphouët Boigny par le Président de la République Alassane Ouattara.

Ils sont venus de Fresco, Katiola, Sinfra et même Korhogo pour donner leur accord pour la 3eme République. « Sinfra pour le oui à l’article 10… » « Korhogo vote oui à la nouvelle Constitution » sont entre autres des slogans que l’on pouvait lire sur les différents tee-shirts.

Touré Aichatou est ivoiro-burkinabe . Elle se dit « café au lait ». Elle vient dire « oui » à la nouvelle Constitution. Sa copine Touré Fatou est Guinéene et mariée à un ivoirien. Toutes les deux ont bravé la pluie de ce jour pour dire « oui à la nouvelle Côte d’Ivoire » en soutenant le projet de nouvelle Constitution. Elles ont le même argument, « il y a tout à l’intérieur » parlant de cette nouvelle Constitution. Mais qu’est-ce qui pourrait les inciter dans ce « tout » à voter le « oui ». Blocage.
Touré Moussa lui est arrivé tôt ce 22 octobre au stade Felix Houphouet-Boigny. Il fait partie de la délégation qui a quitté korhogo le 21 octobre à 22h pour ne pas se laisser conter cette cérémonie. Âgé de 23 ans, sa motivation pour le « oui » est simple « c’est pour avoir une nouvelle Constitution » , pas plus.

Quant au vieux Assamoi il vient d’Agou, il a été convaincu par le paragraphe concernant le foncier donc a l’intention de voter « oui » le dimanche prochain. « Les chiens aboient, la caravane passe pour ceux qui ne veulent pas qu’ils partent sur le terrain et dire à leurs militants de voter « non » mais nous sommes sûr de passer à 85% » fait-il savoir.

Pour Henri Koné Bedié Président du PDCI, parti membre du RHDP, cette constitution va « écarter de notre pays la tentation du raccourci que certains prennent pour accéder ou se maintenir au pouvoir par des voies violentes et non démocratiques. »

Quant au Président Alassane Ouattara , initiateur de cette nouvelle constitution, il a expliqué que tout le monde a été pris en compte dans le projet de texte fondamental. « Je vous demande de me faire confiance pour que nous puissions avancer » a-t-il indiqué. Et de demander aux ivoiriens de sortir massivement le 30 octobre prochain pour un oui qu’il voudrait à 96%. »

L’avant projet de loi portant nouvelle constitution présenté par le Président de la République a été adopté par l’Assemblée Nationale le 12 octobre dernier. Le 30 octobre prochain, les ivoiriens devront se prononcer par un referendum si « oui » ou « non » ils acceptent d’aller à la 3eme République.

Mais, pour bien voter selon le bloc auquel on appartient, il faudrait bien connaître le texte à voter.

Raïssa Yao
Source: rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*