Salon de l’architecture- les architectes s’ouvrent au public avec le salon « l’Architecte »

Les architectes de Côte d’Ivoire veulent s’ouvrir au public et donc se rendre accessibles. Du 2 au 8 octobre 2017, ils organisent de ce fait un salon dénommé « L’architecte », le salon de l’architecture et du bâtiment, dans la commune de Port-Bouët à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, autour du thème « l’architecte, du rêve à la réalité ».

« Notre ambition est de nous rapprocher le plus possible des populations et de leur faire comprendre que l’Ordre des architectes est une force de proposition au service de la nation, puisque notre Ordre de l’architecture est déclaré d’utilité publique. Nous faisons ce salon pour être vraiment en contact avec le public et les populations de Côte d’Ivoire, pour leur faire comprendre que l’architecte est accessible par tout le monde », a déclaré à la presse ce mardi 2 mai 2017, Séhinabou Yolande Doukouré la présidente de l’Ordre des architectes de Côte d’Ivoire, entourée de ses proches collaborateurs.

Elle ajoute que ce rendez-vous va créer « une plateforme qui va permettre d’échanger et d’être au courant des problèmes de chaque ivoirien, et de pouvoir les aider dans la réalisation de leur habitation, de leur cadre de vie et les aider surtout dans la construction de leur maison ».

Pour Séhinabou Yolande Doukouré qui avait à ses côtés ses proches collaborateurs, l’ivoirien ne doit pas avoir peur des architectes et doit se défaire de l’image d’un prestataire aux coûts élevés des prestations. « L’image que les gens ont de l’architecte c’est qu’il est cher. Il faut aider à ce que les gens laissent tomber cette opinion qu’ils ont de nous. Nous sommes là pour toute la population, donc pour chaque ivoirien. Que les ivoiriens n’aient pas peur de nous approcher. Ce salon est fait pour eux. C’est pour les aider à obtenir ce qu’ils veulent auprès des architectes », plaide-t-elle.

Mieux, pour l’Ordre des architectes de Côte d’Ivoire, «l’architecte est le moins cher possible », et fait « économiser ». A les en croire, des dépenses sont plus faites dans les modifications des appartements loués pour les rendre à nos convenances par rapport au coût des prestations des architectes. Mais, pour se rendre accessibles, ils annoncent que dans les dispositions légales à venir, il sera admis que des architectes soient « commis d’office » à tout ivoirien désireux de construire comme cela se pratique au niveau de la justice avec les avocats.

Au-delà des expositions, selon les organisateurs, ce salon se fera aussi dans la pratique avec des séminaires, des conférences, des séances de discussions sur plusieurs sujets dont le développement durable, des économies d’ énergie dans le bâtiment, les énergies renouvelables, le solaire, les photovoltaïques, les éoliennes.

Richard Yasseu
Source : rédaction Politikafrique.info

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*