Sénat- Mamadou Koulibaly « inutile », les jeunes, « inscrit dans la Constitution et nous ne voulons plus ramasser les bâches pour les aînés »

L’institut friedrich Ebert Stiftung et le RIL(réseau ivoirien des leaders) ont organisé un panel sous le thème <<Jeune, engagement politique et institutions démocratiques, cas du sénat ivoirien>> ce samedi 3 juin au Palm Club de Cocody pour les jeunes leaders afin de mener un débat et de faire des propositions concrètes.

Pour les panélistes présents, il s’agit de prévenir la menace qui pesait sur le processus démocratique ivoirien et de contribuer ainsi à l’émergence  d’une nouvelle génération politique de jeunes hommes et de femmes dynamiques.

Parmi les panélistes, Mamadou Koulibaly, président de LIDER (liberté et démocratie pour la République) pour qui, le sénat n’est pas utile en Côte Ivoire car le régime parlementaire joue ce rôle. <<  J’ai été sollicité par les jeunes pour débattre sur la contribution qu’un sénat peut avoir en Côte Ivoire dans le renforcement de la démocratie et la cohésion sociale. Ma démonstration a été de dire que le sénat est une chambre supplémentaire totalement inutile et budgétivore qui n’apportera rien de positif à la démocratie et à la cohésion sociale. Il serait fortuit de le mettre en place>>a- t-il indiqué..

Certains participants ont estimé que le sénat est une institution prévue par la Constitution et qu’il doit être mis en place puisque les jeunes doivent y siéger pour porter leurs voix.

<<Dans ces conditions il faut vous engager politiquement, idéologiquement, ne vous présentez pas comme des colleurs d’affiches mais  exiger dès maintenant une commission électorale propre et indépendante, une liste électorale mise à jour sur laquelle tous les jeunes qui ont l’âge de voter seront inscrits, un découpage électoral qui ne privilégiera aucune région, aucun département, aucune sous préfecture, qui traitera chaque ivoirien de façon égale. Si vous avez tous ces éléments, alors ce sénat inutile aura un impact relativement maîtrisé, dans le cas contraire il est préférable que ce sénat soit exclu >>a recommandé Mamadou Koulibaly.

Pour Paterne Kouamé, président du réseau ivoirien des leaders (RIL), <<nous avons organisé ce panel sur le sénat et engagements de la jeunesse politique pour faire comprendre que les jeunes sont là, il faut compter avec eux, pour dire qu’il faut ne pas penser que les jeunes sont là pour poser les bâches et les chaises pour que nos aînés tiennent un discours sorti des laboratoires des partis politiques ,mais il faudrait prendre en compte l’opinion de la jeunesse mais mieux que cette jeunesse dans ces instances mènent les débats pour elle-même. Donc l’ intégration des jeunes dans ces instances de décision à un haut niveau. Le temps des discours est terminé, il est temps qu’on pose des actes concrets, c’est pour cela que  nous avons réfléchi à ce réseau qui a commencé à mener et avoir l’information pour un changement  de mentalité >>a-t-il justifié la tenue de cette rencontre.

La jeunesse ivoirienne, depuis les années 90 est le fer de lance de la politique mais sans réelle prise de responsabilité. Le temps est-il peut-être arrivé?

Oceanne Ouattara 
Source :rédaction  politikafrique.info 

Commentaires Facebook Politik Afrique

comments

EVALUEZ CET ARTICLE
User Rating
0/10

ARTICLES DE LA CATEGORIE

Quelque chose à dire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*